Bathurst songe à démolir l’ancien cinéma

BATHURST – L’ancien cinéma Kent mis en vente par la Ville de Bathurst n’a reçu aucune proposition d’achat. Si personne ne s’en porte acquéreur d’ici la fin du mois, l’immeuble sera fort probablement démoli et transformé en terrain de stationnement.

L’édifice de trois étages de l’ancien cinéma du centre-ville est sur le marché depuis la fin janvier.

«Pour l’instant, nous n’avons reçu aucune offre. En juin, je dois rapporter le dossier devant le conseil et les élus prendront une décision s’il n’y a pas eu d’acheteur. Soit nous le vendons, soit nous le démolissons», a déclaré André Doucet, le directeur général de la municipalité de Bathurst.

Le cinéma est la propriété de la Ville de Bathurst depuis 2011. Elle voulait le convertir en marché des fermiers. Le coût des rénovations, évaluées entre 1 million $ et 1,8 million $, ont vite fait changer d’idée les autorités municipales.

Avec la construction d’un complexe hôtelier Best Western sur l’ancienne propriété Kent, le marché a dû fermer temporairement ses portes, en attendant de nouveaux locaux.

Bathurst avait racheté l’ancien cinéma désaffecté pour 68 000 $, en y investissant environ 30 000 $ supplémentaires pour des études structurales. Elle demande 100 000 $ pour recouvrer ses dépenses, mais serait prête à négocier.

«Si quelqu’un le veut pour 1 $ et il veut faire un développement comme un commerce, nous y réfléchirons très sérieusement, parce que cela va générer des revenus à la Ville avec les taxes», a signifié M. Doucet.

Si avant le 31 mai le bâtiment n’intéresse personne, il devrait passer sous le pic des démolisseurs pour faire place à un terrain de stationnement.

«L’hôtel va ouvrir ses portes cet été. Nous ne voulons pas garder un vieil édifice délabré à côté. En plus, il y a toujours des coûts associés à un immeuble vacant parce qu’il faut l’entretenir. Alors, nous pensons en faire un stationnement comme celui que nous avions quand nous avons acheté la propriété Kent. Il n’y aurait pas de gardien par contre, juste un système automatisé», a spécifié M. Doucet.

Avec le vieux bureau de poste pour lequel les autorités municipales cherchent un locataire depuis plusieurs années, elles veulent éviter que la même situation se prolonge pour l’ancien cinéma.