Élections municipales: Yvon Lapierre intente une poursuite

MONCTON – Le maire Yvon Lapierre intente une poursuite en diffamation contre le «groupe de citoyens concernés de Dieppe». L’avis de poursuite a été déposé en Cour du Banc de la Reine, à Moncton, mardi.

L’affaire remonte à la campagne électorale municipale de 2012, lorsqu’un «feuillet intitulé Les vrais faits sur Yvon Lapierre, (qui) contenait des allégations fausses et diffamatoires», selon le principal intéressé, a été distribué aux citoyens de la municipalité par Postes Canada.

En mars 2013, le juge Hugh H. McLellan, de la Cour du Banc de la Reine, a obligé la société d’État à révéler le nom de son client. Oswald LeBlanc, de Dieppe, est le seul individu connu pour le moment parmi les «citoyens concernés».

Le feuillet affirmait notamment que le maire Lapierre «a donné deux contrats totalisant 29 millions $ à deux de ses proches sans appels d’offres».

M. Lapierre entend obtenir un versement en dommages et intérêts de la part des auteurs de la lettre, pour atteinte à sa réputation.