Le loup de Caraquet sera exposé au VHA

CARAQUET – Le loup abattu au printemps 2012 à proximité de Caraquet sera de retour cet été dans la Péninsule.

L’animal naturalisé sera exposé au Village Historique Acadien (VHA), a appris l’Acadie Nouvelle.

«Tous les détails de l’exposition ne sont pas encore connus», reconnaissait vendredi Philippe Basque.

L’historien du VHA confirme néanmoins que l’animal sera présenté à partir du 9 juin, dès l’ouverture au public du Village Historique Acadien, et ce, jusqu’à la mi-septembre.

L’initiative revient en fait au Musée du Nouveau-Brunswick à Saint-Jean qui avait recueilli le corps de l’animal pour mener des recherches scientifiques. L’animal avait été abattu par un chasseur de Saint-Simon qui croyait alors avoir dans sa ligne de mire un coyote d’une taille exceptionnelle.

Les premiers examens pratiqués par des agents du ministère des Ressources naturelles avaient établi que l’animal pesait 39 kilogrammes, soit près de 86 livres. Un poids considérable. Celui d’un coyote est habituellement d’une trentaine de livres.

Finalement, après des analyses ADN complètes, il est apparu aux biologistes du Musée du Nouveau-Brunswick que l’animal était bien un loup. Qui plus est, non pas un loup élevé en captivité, mais bel et bien un loup sauvage.

L’hypothèse privilégiée est que l’animal aurait pu venir du Québec en traversant le Saint-Laurent sur un bloc de glace.

La présence de ce loup au printemps 2012 était une situation relativement exceptionnelle. C’était le premier loup qui était signalé au Nouveau-Brunswick depuis 150 ans. Cela confère à cette prise un caractère historique.