Festival de théâtre communautaire en Acadie: rire, plaisir et émotions étaient au rendez-vous!

NÉGUAC – Le 15e Festival de théâtre communautaire en Acadie a pris fin sur une note positive dimanche après-midi, au Théâtre Richard-Denys du Centre scolaire-communautaire La fontaine de Néguac.

Depuis l’ouverture du festival, vendredi soir, et tout au long de la fin de semaine, sept troupes de théâtre communautaire des quatre coins de la province ont présenté leurs pièces «où le rire était roi et où l’émotion régnait», comme l’a résumé le président d’honneur de l’événement, l’auteur-compositeur-interprète et écrivain Raymond Breau.

Cette fin de semaine de théâtre avait pour point culminant la remise de prix, dimanche, pour les troupes qui se sont particulièrement distinguées dans différentes catégories.

La troupe du Théâtre du trémolo de Saint-Jean est notamment repartie avec le prestigieux prix de la Production de l’année pour sa pièce Boeing Boeing.

La metteure en scène du groupe, Gaétanne Lévesque-Dupont, dont la troupe est une habituée du festival, s’est dite heureuse et surprise que le Théâtre du trémolo reçoive une telle marque de reconnaissance. Mais plus que le prix lui-même, c’est avant tout le plaisir d’avoir pu jouer sur scène et d’avoir rencontré de nouvelles personnes qui constituent la véritable récompense, selon elle.

«Le Festival du théâtre communautaire en Acadie, c’est un festival de partage, d’amitié et de regard sur le travail que nous avons fait durant toute l’année. Ç’a été une fin de semaine formidable et nous repartons chez nous très motivés à poursuivre notre travail», a exprimé Mme Lévesque-Dupont avec un large sourire.

La troupe de Théâtre communautaire Laval-Goupil de Caraquet, qui en est à sa deuxième année d’existence et dont c’était la première participation au festival, a quant à elle mis la main sur le prix de la Meilleure scénographie pour leur pièce Boutique Souvenir.

«Ce prix est une grande source de motivation pour nous et démontre que les membres de notre troupe ont plusieurs talents multidisciplinaires. Vikie et Émilie Thériault, qui ont créé la scénographie de la pièce, ont réussi à refaire de nouveaux décors avec ceux de notre pièce de l’année passée (Madame Clarissa). C’est assez impressionnant, le travail qu’elles ont fait», a souligné Ghislaine Foulem, présidente de la Société culturelle Centr’Art, qui chapeaute la troupe de Caraquet.

La troupe Les Boutons d’art de Campbellton a pour sa part été primée dans deux catégories, celles de la Meilleure conception et de la Meilleure mise en scène pour sa pièce Un cadavre à l’entracte. La troupe à Perloup, de Kedgwick, a mis la main sur le prix Coup de foudre du public pour sa pièce Beau et Chaud, tandis que La Larmaloeil de Miramichi est repartie avec le prix Coulisses, soulignant le travail des membres de sa troupe derrière le rideau.

Le Théâtre des Alentours de Tracadie-Sheila et Les Fous de la scène de Fredericton étaient aussi au rang des troupes qui ont participé au festival.

La présidente de la Société culturelle Nigawouek – qui accueillait le festival à Néguac cette année –, Juliette Breau-Barrette, s’est dite enchantée de la fin de semaine.

«Nous avons voulu mettre la barre très haute en ce qui concerne l’accueil et le déroulement des activités et je crois que nous avons réussi. Toutes les présentations ont fait salle comble. Également, le festival tombait à point nommé ces jours-ci, après le récent incendie des bateaux à Tabusintac, qui a attristé beaucoup de gens de notre communauté. Je pense que ça met un baume sur leur coeur, d’autant plus que plusieurs de nos bénévoles ont vécu cet incident de très près», a affirmé Mme Breau-Barrette au terme de la remise des prix et de la clôture du festival.

Le Festival de théâtre communautaire en Acadie est chapeauté par le Conseil provincial des sociétés culturelles (CPSC).