Le Nouveau-Brunswick gagne 4000 emplois

CARAQUET – Après avoir perdu 5200 emplois en juin, le Nouveau-Brunswick a gagné 4000 emplois au cours du mois de juillet selon la dernière enquête sur la population active de Statistique Canada, dont les chiffres ont été dévoilés vendredi matin.

Une embellie qu’il faut malheureusement relativiser, car malgré ce gain, la province retrouve le même niveau de chômage que douze mois plus tôt.

La bonne nouvelle est tout de même que le Nouveau-Brunswick voit son taux de chômage baisser de 1 point de pourcentage pour se chiffrer à 10,2 %. Une évolution qui permet à la province de ne plus être celle qui affiche le plus fort taux de chômage au pays, comme c’était le cas le mois dernier.

C’est à l’Île-du-Prince-Édouard que le titre peu envié revient avec un taux de chômage de 11,8 %.

En fait, le Nouveau-Brunswick est la seule province de l’Atlantique qui a enregistré le mois dernier, une baisse de son taux de chômage. Il n’a pas évolué en Nouvelle-Écosse (9 %) et a augmenté à l’Île et à Terre-Neuve-et-Labrador (11,4 %).