Pointe-Verte: le corps du kayakiste porté disparu a été retrouvé

POINTE-VERTE – Le corps d’un kayakiste de Pointe-Verte porté disparu dans la Baie des Chaleurs depuis samedi a été retrouvé dimanche soir.
C’est ce qu’a confirmé la GRC, lundi matin.

Vers 19 h 45, des membres de l’Équipe de récupération sous-marine de la GRC ont retrouvé le corps de l’homme dans la région de Stonehaven, près de Grande-Anse, a fait savoir la police.

Une autopsie sera effectuée pour déterminer la cause du décès, mais la police ne pense pas qu’un acte criminel ait été commis.

Le kayakiste portait un vêtement de flottaison individuel.

Des recherches ont eu lieu toute la fin de semaine afin de retrouver un kayakiste de Pointe-Verte, âgé 46 ans, disparu en mer depuis samedi.

L’homme de Pointe-Verte est parti vers 9 h samedi faire du kayak, près du quai du village.

«Étant donné que ça faisait longtemps que le monsieur était parti pour sa randonnée en kayak, la famille était vraiment inquiète et a communiqué avec les services d’urgence», a expliqué le caporal Stéfane Paré-Lemire, du détachement de la GRC de Bathurst.

L’alerte a été donnée à la Police régionale BNPP. La force policière s’est mise en contact avec les pompiers volontaires de Pointe-Verte et ils se sont rendus sur l’eau, dans un bateau qui offre des sorties touristiques.
Ils ont découvert le kayak renversé vers 13 h, mais n’ont pas pu retrouver son occupant.

«La BNPP nous a informés qu’il y avait eu le chavirement d’un kayak et que la personne manquait à l’appel. Nous avons été voir et avons trouvé l’embarcation chavirée, sans l’homme, à 15, 20 pieds du bord. Il vente fort, donc probablement il aurait dérivé au large avec le courant», a relaté samedi, Raphaël Lagacé, pompier volontaire de Pointe-Verte qui a participé aux recherches.

Un bateau de la Garde côtière et un hélicoptère Cormoran ont balayé une large superficie de la baie des Chaleurs pour repérer l’individu manquant.

La GRC a également sillonné le coin en hélicoptère et avec ses embarcations de recherche. Des équipes de ratissage et sauvetage de Chaleur et Restigouche longeaient les berges dimanche matin pour prêter main-forte aux équipes de secours.