Zéro Degré Celsius à la conquête d’une nouvelle génération d’Acadiens

MONCTON – Les membres de Zéro Degré Celsius sont prêts à faire découvrir leur musique à une nouvelle génération d’Acadiens. Après une absence de plus d’une décennie, le groupe culte se produira sur la scène d’Acadie Rock, à Moncton, le 15 août.

Le deuxième festival Acadie Rock n’est pas encore officiellement commencé que son plus beau tour de force est déjà réussi. Les cinq membres originaux de Zéro Degré Celsius sont en pleine répétition en prévision du spectacle de la Fête nationale de l’Acadie, à Moncton.

«Ça fait des années que nous voulions le faire, mais nous avons tous des horaires et des vies différentes, raconte le chanteur et guitariste de la formation, Marc Joseph Edgar Poirier.

«C’est quand même beaucoup de logistique de mettre ensemble un groupe dont la formation originale n’a pas joué ensemble depuis 15 ans. Ça fait des années que l’on parle de le faire. Le groupe ne s’est jamais vraiment dissout officiellement», rappelle-t-il.

Renelle Desjardins, Yves Chiasson, Mathieu d’Astous, Dan Chiasson, et lui ont laissé les journalistes assister à une partie de leur répétition, mardi.

Composées dans les années 1990, les chansons de Zéro Degré Celsius passent plutôt bien l’épreuve du temps, constate le bassiste Mathieu d’Astous.

«C’est sûr que nous avons beaucoup évolué. Ce sont des chansons que nous avons composées quand nous avions de 19 à 25 ans. Je pense que la musique a assez bien vieilli. C’est sûr que nous avons travaillé un peu les arrangements pour peaufiner ça un peu, mais nous n’avons pas trop modifié les chansons», explique-t-il.

«Ce qui est cool, c’est nous, nous les aimons toujours les tounes, ajoute le guitariste Yves Chiasson. J’espère que l’on pourra voir ça sur l’estrade.»

«C’était des chansons extraordinaires? Je ne pense pas. Mais c’était quand même de bonnes chansons et même si elles sont plus vieilles, nous aimons les faire. Je me demandais si nous allions vraiment aimer faire ça, j’avais un doute. Mais c’est cool», assure-t-il.

Les retrouvailles du groupe qui a donné vie aux chansons Petitcodiac, Jeux de cartes, La Ballade du Capitaine Gallager et Emmanuelle et Émilie ne manqueront pas d’attirer de nombreux nostalgiques, mais la formation espère aussi faire découvrir leur musique aux plus jeunes, jeudi, à Acadie Rock.

«Ça, c’est une partie qui est l’fun aussi parce qu’il y a toute une nouvelle génération. Mes nièces ont 20 ans. Elles n’étaient même pas nées (quand nous avons commencé). Ça, c’est très cool», indique Renelle Desjardins, la claviériste du groupe.

Zéro Degré Celsius est de retour pour un soir seulement, le 15 août à 20 h, sur la scène du boulevard Assomption, devant le Palais de justice de Moncton. Ils partageront la vedette avec Radio Radio, Caroline Savoie, Vishtèn et les Backyard Devils.

Ce bref retour sous les projecteurs suffira-t-il pour donner le goût à la formation de répéter l’expérience avant que ne s’écoule une autre décennie?

«On ne sait jamais, déclare Mathieu D’Astous. Nous n’en avons pas encore vraiment parlé.»

«Nous nous attendions tous à passer du bon temps, mais je pense que nous sommes tous un peu surpris de la magie, de la synergie qui est encore là très forte. C’est très encourageant», confie Joseph Edgar.

«Le (manque de) temps ne nous a pas permis de créer du nouveau matériel. Je pense que si nous avons la piqûre et que nous continuons à faire de la musique ensemble, il y aura de nouvelles choses qui vont sortir, c’est certain», avance Renelle Desjardins.

«ÇA POURRAIT ÊTRE UNE SOIRÉE EXTRAORDINAIRE»

MONCTON – Les deux grands spectacles d’Acadie Rock se déplacent de la rue Main vers le boulevard l’Assomption. L’emplacement situé entre le Palais de justice de Moncton et la rivière Petitcodiac permettra d’accueillir davantage de gens, selon le directeur général du Centre culturel Aberdeen, René Légère.
Les organisateurs s’attendent à accueillir de «5000 à 10 000 personnes» pour le spectacle de la Fête nationale de l’Acadie, jeudi soir.
«Nous avons un bon feeling que ça pourrait être une soirée extraordinaire», reconnait M. Légère.
C’est sur ce site que se terminera le tintamarre qui partira du Centre culturel Aberdeen à 19 h pour déambuler sur les rues Botsford et Downing, puis sur le boulevard l’Assomption.
«Nous invitons les gens à se costumer et à amener des choses pour faire du bruit. Selon moi, ça risque d’être l’un des gros tintamarres de l’histoire de la ville de Moncron», prévient René Légère.
Le spectacle Acadie Rock 2013 avec Lisa LeBlanc, Les Hay Babies, Kevin McIntyre et Les Païens se déroulera également sur les rives de la Petitcodiac, samedi, dès 19 h.
L’horaire complet du festival Acadie Rock qui commence mercredi est disponible sur le site web du Centre culturel Aberdeen. – MRC