Environ 20 000 personnes au Grand Tintamarre de Caraquet

CARAQUET – Au moins 20 000 personnes, peut-être davantage, selon les estimations préliminaires des dirigeants du Festival acadien de Caraquet, ont défilé pour le Grand Tintamarre à l’occasion de la Fête nationale de l’Acadie.

Le temps était radieux pour ce grand rassemblement réunissant des Acadiens de souche de plusieurs régions, ainsi que des francophones acadiens de coeur de partout à travers le monde. L’Acadie Nouvelle a également croisé quelques touristes de divers endroits sur la planète, dont la famille de Phillip Lee, originaire de la Corée du Sud, mais demeurant au Canada depuis 13 ans et à Toronto depuis trois ans.

«Notre voisin est Acadien et il nous a toujours mentionné que nous devions aller à Caraquet pour vivre le Tintamarre. Nous sommes très heureux d’être ici! Les décorations sont magnifiques et les gens sont très gentils», a souligné M. Lee, qui était accompagné de son épouse et de sa fille, dont c’était justement l’anniversaire jeudi.

La chanteuse acadienne Annie Blanchard était elle aussi de la fête. En vacances dans sa région natale depuis quelques jours, elle en a profité pour parader en compagnie de son conjoint Yves et de quelques membres de sa famille.

«Ça me fait vraiment du bien d’être ici pour le 15 août, d’autant plus que je ne travaille pas et que ça faisait plusieurs années que je n’avais pas vécu le Tintamarre. J’en profite pleinement!», a exprimé une Annie Blanchard tout sourire.

Encore une fois cette année, de nombreux festivaliers ont rivalisé d’imagination et d’ingéniosité pour leurs costumes. Si la plupart portaient tous quelque chose aux couleurs de l’Acadie, certains groupes se sont parés de costumes de clowns, de pirates, de homards, et de plusieurs autres formes. Et, bien sûr, les marionnettes géantes issues de l’Atelier du Tintamarre étaient également au rendez-vous dans ce qui est devenu pour elles une belle tradition ajoutant une dimension festive supplémentaire au Grand Tintamarre.

Un peu plus tôt dans la journée, les visiteurs ont investi en masse la nouvelle Place du Festival, devant le Centre culturel de Caraquet, qui s’est animée tout au long de la journée avec ses nombreux stands de bijoux et de vêtements, ses casse-croûte, ses jeux gonflables pour enfants ainsi que plusieurs prestations musicales sur la scène située juste à côté du Cinéma du Centre.

BILAN «TRÈS POSITIF» POUR LE FESTIVAL ACADIEN

CARAQUET – Le Festival acadien de Caraquet dresse un bilan «très positif» de sa 51e année d’activités après quelques années plus difficiles, selon son directeur général, Daniel Thériault. Tout en admettant qu’il soit encore trop tôt pour dresser un bilan financier précis, le directeur général affirme que le Festival a connu des augmentations de spectateurs en salles, ainsi qu’une affluence satisfaisante en ce qui concerne les activités familiales et extérieures.

«Jusqu’à présent, nous pouvons parler d’une grande réussite. Nous avons rempli nos objectifs de faire du Festival acadien une fête plus familiale et d’occuper davantage l’espace public. Pour ce qui est des entrées en salles, il est encore trop tôt pour dévoiler un chiffre officiel, mais déjà, nous voyons une hausse à cet égard», a affirmé Daniel Thériault au cours d’un point de presse peu avant le Grand Tintamarre.

Le président du Festival acadien, Pierre Cormier, soutient pour sa part que les organisateurs ont su redonner le festival à sa population, un but découlant d’une série de consultations entamée en 2010.

«J’ai reçu plusieurs commentaires positifs cette année. Nous avions de bons spectacles pour clore chaque journée et nous sentions que l’humeur était plus à la fête cette année», s’est réjoui Pierre Cormier.

Le Festival acadien de Caraquet est doté d’un budget avoisinant 1 million $. – MR