L’Acadie urbaine fêtée et rockée à Moncton

MONCTON – L’Acadie urbaine célèbre sa fierté au son de Radio Radio et de Zéro Degré Celsius au paroxysme des festivités de la journée de la Fête nationale à Moncton.

C’est une foule charmée à l’avance qui s’est massée sur la rive de la Petitcodiac, jeudi soir, pour entendre les dignes représentants de la culture acadienne contemporaine.

Après 15 ans d’absence, les cinq musiciens de la formation originale de Zéro Degré Celsius sont montés sur la scène du festival Acadie Rock pour entonner les succès qui ont fait leur célébrité de 1993 à 2001.

Renelle Desjardins, Marc Joseph Edgar Poirier, Dan Chiasson, Mathieu d’Astous et Yves Chiasson ont été précédés, jeudi soir, par Caroline Savoie, Vishtèn et les Backyard Devils.

À la fin d’un spectacle déjà fort entraînant, c’était au tour du groupe Radio Radio de faire danser les spectateurs.

Les célébrations de la Fête nationale de l’Acadie à Moncton avaient débuté à midi avec le lever du drapeau sur le parvis de l’hôtel de ville en compagnie de 300 convives et de représentants des gouvernements et de la municipalité.

«La vitalité de la communauté acadienne de Moncton contribue à la fierté et à la qualité de vie de nos citoyens. C’est aussi ce qui rend notre ville unique en son genre. C’est pourquoi nous sommes fiers, en ce 15 août, de hisser le drapeau acadien», a déclaré la mairesse adjointe, Paulette Thériault.

Le directeur du Centre culturel Aberdeen, René Légère, a d’ailleurs souligné la collaboration hors pair de la municipalité dans l’organisation du 2e Acadie Rock.

«Depuis que je suis arrivée à Moncton, en 1976, je n’ai jamais vu un conseil municipal aussi engagé envers la promotion de la culture acadienne», a-t-il constaté.

Celui qui est également le président de la Société nationale de l’Acadie a également profité de la tribune du 15 août pour inviter la communauté anglophone à fêter avec les Acadiens.

La ministre de la Justice et députée de Moncton-Nord, Marie-Claude Blais, a souligné «les contributions historiques et innovatrices passées et actuelles des Acadiens (et) notre important patrimoine économique, culturel et social.»

Le député fédéral de Moncton-Riverview-Dieppe, Robert Goguen, était également présent.

Les festivaliers avaient rendez-vous par la suite à 18 h 30 au parc du Sommet pour le tintamarre. Le défilé aux couleurs de l’Acadie a pris d’assaut la rue Botsford à 19 h en direction du centre-ville et du boulevard Assomption où les attendaient les animateurs du Show du 15 août, Samuel Chiasson et Georgette LeBlanc.

«Réalisez-vous qu’on est en train de fêter ça au coeur de Moncton? Juste à côté de la rivière Petitcodiac qui n’a jamais été aussi belle», a lancé à la foule Samuel Chiasson.

«Êtes-vous parés? Pourrez-vous handler ça?», d’ajouter Georgette LeBlanc avant l’entrée en scène de Carolie Savoie.

Acadie Rock se poursuit vendredi avec la Soirée de poésie Gérald-LeBlanc et les auteurs Jean-Philipe Raîche, Paul Bossé, Sonia Cotten, Sarah Marylou Brideau et Jean-Paul Daoust, entre autres.

Lisa LeBlanc, Les Hay Babies, Joey Robin Haché, Kevin McIntyre et Les Païens sont attendus sur la scène du boulevard Assomption, samedi soir.