Bertrand: le carrefour giratoire sera complété dans moins d’un mois

BERTRAND – Entamés le 9 août, les travaux du carrefour giratoire à Bertrand avancent tellement vite que le ministre des Transports du Nouveau-Brunswick, Claude Williams, affirme qu’ils seront terminés dans moins d’un mois.

Le carrefour giratoire à Bertrand correspond à l’extrémité ouest de la nouvelle voie de contournement de Caraquet de la route 11.

Le gouvernement prévoit terminer ces premiers travaux à la mi-octobre. La construction d’un chemin d’accès relié au carrefour giratoire doit être achevée avant la fin novembre.

Environ 2,6 millions $ ont été investis par Fredericton dans cette première phase.

L’intersection du boulevard des Acadiens et de la rue du Pont a beaucoup changé depuis le début des travaux. Une maison a même complètement disparu du paysage.

D’autres secteurs risquent de changer d’apparence également. Un contrat de 2,9 millions $ a été accordé à une entreprise de la région pour la construction d’un viaduc et la réfection de la rue Lavigne qui servira de route d’accès à la voie de contournement. Les travaux doivent être exécutés en septembre 2014.

Un autre contrat de 2 millions $ a été accordé à un entrepreneur de Fredericton pour des travaux qui seront faits sur un tronçon de 1,8 kilomètre près de la rue de la Chaussée.

Si Claude Williams assure que les travaux progressent selon l’échéancier, il affirme que certains terrains doivent encore être achetés.

Le ministre est sûr de pouvoir les obtenir et ne met pas de côté la possibilité de mettre en marche le processus d’expropriation.

Six propriétaires ont déjà reçu des avis d’expropriation dans le cadre de ce projet routier.

La Loi sur l’expropriation permet au gouvernement provincial d’exproprier des propriétaires lorsqu’il s’agit d’un projet élaboré pour le bien commun, comme une route.

«Il y a beaucoup de terrains qu’il faut acheter. Des gens essaient de vendre les terrains à des prix exorbitants. Lorsque le gouvernement achète, il y a différents facteurs qui entrent en jeu, comme la valeur du marché et tout ça. Mais pour certaines personnes, il n’y a pas de prix convenable parce que ça fait 3 ou 4 générations que c’est dans la famille. Ils disent: Tu peux me donner 500 000 $ pour 16 acres et je ne le vendrai pas», explique Claude Williams.

Lorsqu’elle sera complétée en 2016, la voie de contournement de Caraquet s’étendra de Bertrand jusqu’à la rue du Portage, à Caraquet.

Le gouvernement provincial entend investir 45 millions $ dans le projet.