Incendie à Moncton: une soixantaine de personnes évacuées

MONCTON – Soixante personnes ont été évacuées de leur résidence de la rue Robinson, à Moncton, dimanche matin, à la suite d’un incendie.

Vers 7 h 53, dimanche, le service d’incendie de la Ville de Moncton a répondu à un appel concernant un incendie à un immeuble résidentiel au 257 rue Robinson.

Peu après, 21 pompiers se sont rendus sur la scène avec cinq véhicules. Ils ont aperçu un imposant brasier sur l’un des balcons. Seulement 15 minutes plus tard, ils ont maîtrisé la majeure partie de l’incendie.

«Nous avons réussi à éteindre le plus gros de l’incendie de l’extérieur, explique Brian Gaudet, le chef pompier de Moncton. Ensuite, nous avons procédé à une attaque agressive de l’intérieur. Heureusement, le feu ne s’est pas répandu vers l’intérieur.»

Le feu a considérablement endommagé le balcon, ainsi que les balcons adjacents.

À l’intérieur, le plus gros des dommages est dû à un gicleur automatique qui a été activé dans l’un des logements supérieurs, ce qui a entraîné des dégâts d’eau.

Environ 60 résidants ont été évacués et pourront réintégrer leurs logements dès que l’immeuble aura été déclaré sans danger.

La Croix Rouge offre du soutien et Codiac Transpo a mis à la disposition des résidants deux autobus pour les garder au chaud et en sécurité.

Les pompiers ont interdit tout accès à l’édifice pendant 24 heures. Par la suite, la compagnie d’assurances et le gérant du bâtiment décideront quand les locataires pourront retourner chez eux.

Personne n’a été blessé lors de l’incendie.

«Heureusement, le feu a été éteint assez tôt, a affirmé Mathieu LeBlanc, un résidant de l’édifice. On a eu peur, mais maintenant on essaie de ne pas trop se stresser avec ça.»

Selon le chef pompier, le fait que l’incendie a eu lieu durant le jour a permis aux pompiers de répondre rapidement.

«Si ça avait eu lieu durant la nuit, les dommages auraient été beaucoup plus considérables. Plusieurs résidants sont non ambulatoires, ils auraient eu besoin d’assistance pour évacuer. De plus, l’incendie aurait pu se développer davantage si on n’avait pas réagi aussi rapidement.»

En somme, le chef pompier Gaudet s’est dit satisfait du travail effectué par sa brigade, dimanche matin.

«Les pompiers de Moncton ont fait un excellent travail. Nous allons nous souvenir de l’incendie comme un cas très positif grâce à notre déploiement, à nos tactiques et à notre imputabilité», a-t-il poussé.

Les enquêteurs pensent connaître la cause de l’incendie, mais n’ont rien confirmé de façon officielle. Ils ne soupçonnent pas qu’un acte criminel est en cause.