Kayakiste portée disparu: la GRC abandonne les recherches

BATHURST – Les recherches officielles pour retrouver Donald Lavigne, disparu en faisant du kayak sur la rivière Népisiguit mercredi, ont été abandonnées.

Les recherches au sol se sont achevées samedi, toujours sans résultat, et l’hélicoptère de la GRC a survolé une dernière fois la région lundi.

«Pour la GRC, les recherches sont terminées. Sans être un expert, habituellement, si le corps a coulé dans le fond, il refait surface après trois, quatre jours. Nous avons vérifié le bois également. Nous ne savons pas trop quoi penser de la situation pour l’instant», a reconnu le caporal Dan Morais, du détachement de la GRC de Bathurst.

Les secours s’étaient mis en branle depuis mercredi soir, que ce soit le bateau des pompiers, les équipes de Chaleur, de Restigouche et de Miramichi de Ratissage et Sauvetage, qui ont passé plus de 60 heures à explorer plusieurs coins, le survol de la région avec l’hélicoptère de la GRC ou encore les plongeurs de la police fédérale en provenance de Saint-Jean.

«Vendredi, nos plongeurs étaient dans la région où avait été trouvé le gilet de sauvetage, en avant de la station de pompage (Rough Waters). Ça s’est avéré négatif. Les groupes de Ratissage et Sauvetage ont continué jusqu’à minuit. Samedi matin, 26 de leurs membres ont continué la fouille des berges tout le long de la rivière jusqu’à 16 h. Dimanche, nous n’avons pas fait de fouilles. Aujourd’hui (lundi), nous avons fait presque une heure d’hélicoptère. Nous avons longé la côte de Salmon Beach, la baie de Bathurst, la rivière au moins une dizaine de fois et n’avons rien vu», a relaté le caporal Morais.

Parallèlement, lundi, la famille tentait de son côté de retrouver Donald Lavigne en mer. Elle a engagé une équipe privée de plongeurs pour fouiller à nouveau la rivière.

Le résidant de Gloucester-Junction, près de Bathurst, était parti faire une randonnée en kayak mercredi après-midi. L’homme âgé de 60 ans avait quitté le vieux quai à l’est de la ville. Après plusieurs heures d’absence, et alors que le soleil se couchait, ses proches ont donné l’alerte.

Son kayak, une rame et un gilet de sauvetage ont été retrouvés depuis. Donald Lavigne était un kayakiste d’expérience qui connaissait bien la rivière Népisiguit, selon ses proches.