Près de 800 000 $ pour le recyclage dans la Péninsule acadienne

TRACADIE-SHEILA – Si tout va bien, un programme de recyclage pourrait voir le jour dans la Péninsule acadienne au printemps 2014.

Lundi, la Coopérative de solidarité en recyclage et intégration à l’emploi (CSRIE) a reçu 792 500 $ du gouvernement fédéral et du Nouveau-Brunswick pour aider l’organisme à établir un programme de recyclage dans la région.

Il est prévu que cette initiative mène à la création de 14 nouveaux emplois dans la région pour des gens à besoins spéciaux.

Cette annonce est attendue depuis longtemps par les responsables de la CSRIE et a été reportée à maintes reprises. Pendant longtemps, l’organisme parlait d’instaurer le recyclage dans la Péninsule acadienne en septembre 2012, ensuite en mars 2013 et en septembre 2013.

Certains retards ont par contre empêché la CSRIE d’avoir accès au financement nécessaire. Le centre de tri de recyclage a été érigé au début de l’année.

Le transfert de la Commission de gestion de déchets solides de la Péninsule acadienne à la Commission de services régionaux en janvier a aussi entraîné des retards.

Malgré ces retards d’environ un an et demi, impossible d’effacer le sourire esquissé au visage de Ghislain Doiron, directeur général de la CSRIE.

«Nous sommes vraiment heureux. Avec tout le temps que nous avons mis dans la coopérative, nous voyons maintenant que c’est officiel. Nous ne reculons plus. Au début, nous avons dit que ce serait en septembre 2012. Mais nous nous sommes aperçus qu’il y avait encore certains aspects à régler et nous avons été obligés de remettre à septembre 2013, mais officiellement, nous savons que ça va être au printemps 2014», affirme-t-il.

Ghislain Doiron prévient cependant que le projet pourrait encore connaître certains délais.

«C’est toujours possible qu’il ait d’autres délais. Avec la fabrication, ils peuvent nous dire que ça va prendre trois mois et ensuite il arrive quelque chose, une pièce n’est pas disponible, du matériel qui brise et ainsi de suite. Mais, nous sommes certains d’aller de l’avant.»

Jonathan Roch Noël, président de la CSRIE, se réjouit également de cette nouvelle, mais assure qu’il y a encore plusieurs étapes importantes à franchir avant le début du recyclage dans la région. Le comité doit choisir une firme d’ingénierie qui va l’aider à faire l’acquisition de l’équipement et l’installer dans le centre de tri.

«Il y a beaucoup de défis et il faut y aller une étape à la fois», mentionne-t-il.

Contrairement à la région de Moncton, le système ne fonctionnera pas selon les principes des sacs bleus et verts, souligne Gary LeBlanc, directeur de service de gestion des déchets dans la Péninsule acadienne.

Les citoyens devront se procurer un bac bleu d’une capacité minimale de 280 litres. Les matières recyclables seront récupérées aux deux semaines, en alternance selon la région de la Péninsule acadienne.

Plus de renseignements sont disponibles sur Internet (www.recyclagepa.ca).