Elsipogtog: le processus de guérison a commencé

ELSIPOGTOG – Au cours d’une conférence de presse dans la salle du conseil de bande, lundi matin, des représentants de la Première Nation ont décrit le traumatisme qu’ils ont vécu la semaine passée.

Selon le chef Aaron Sock, les actes de violence commis par la GRC lors de l’assaut du 17 octobre ont mis en morceaux la relation bâtie entre la police et sa communauté au cours des 20 dernières années. Il faudra du temps pour panser les blessures infligées aux Micmacs par les forces de l’ordre.

Des blessures surtout morales, mais également physiques. Une Warrior d’Elsipogtog, Amy Sock, a levé les bras devant les caméras pour montrer les hématomes qui résultent de son arrestation musclée.

Brutalisée par les policiers, Amy Sock a montré ses bras couverts d'hématomes. - Acadie Nouvelle: Damien Dauphin
Brutalisée par les policiers, Amy Sock a montré ses bras couverts d’hématomes. – Acadie Nouvelle: Damien Dauphin

Aaron Sock estime cependant que le processus de guérison a commencé. Il pense que sa communauté pardonnera à la GRC, mais que cela ne se fera pas du jour au lendemain.

Plus de détails à venir.