Le CMA 2014 paie Roch Voisine 40 000 $ pour agir en tant que porte-parole

EDMUNDSTON – La visibilité que donne Roch Voisine au Congrès mondial acadien 2014 a un prix: 40 000 $. Cette somme, que lui verse l’événement afin qu’il agisse comme porte-parole, n’inclut pas les dépenses encourues dans le cadre de ses fonctions ni les cachets qu’il recevra pour les spectacles qu’il donnera pendant le CMA.

Depuis plus d’un an, l’auteur-compositeur-interprète de renommée internationale Roch Voisine fait la promotion du Congrès mondial acadien sur toutes les tribunes. On l’entend à la radio chanter la chanson thème, on le voit lors d’événements promotionnels et son visage est mis en vedette sur le site web du CMA.

Roch Voisine est rémunéré pour ce travail. Selon le contrat qui le lie au CMA de 2012 jusqu’au 31 août 2014, cette rémunération se chiffre à 40 000 $. C’est ce qu’a constaté l’Acadie Nouvelle, qui s’est rendu au siège social du CMA 2014, à Edmundston, afin de consulter le contrat liant le CMA à Roch Voisine.

S’ajoutent à cela les frais de déplacement et d’hébergement de Roch Voisine et de son accompagnateur. Le CMA 2014 devra aussi délier les cordons de sa bourse pour payer les spectacles que donnera Roch Voisine pendant le CMA. Ces dépenses feront grimper l’ardoise de plusieurs milliers de dollars.

En interview, le directeur général du CMA 2014, Léo Paul Charest, affirme que les 40 000 $ versés à cet artiste sont bien dépensés.

«Quand on fait la liste des choses que Roch Voisine a faites à ce jour pour la promotion du Congrès – et on sait que ce n’est pas terminé et qu’il en reste encore beaucoup – on se dit que si on avait à payer le cachet complet d’un artiste comme celui-là pour chacune de ces choses-là, on dépasserait de très, très loin le montant qu’on est en train de lui payer», dit-il.

Une liste sommaire des services rendus par Roch Voisine au cours des derniers mois, compilée par l’équipe des communications du CMA, fait état de nombreux coups de publicité. Roch Voisine a entre autres fait la promotion du Congrès lors du Festival Interceltique de Lorient, en France en août 2012, et lors de divers spectacles au Canada et à l’étranger. Il a aussi participé à des conférences de presse, s’est adressé à des délégués lors de congrès et a mentionné le CMA lors d’entretiens.

Selon Léo Paul Charest, le CMA 2014 se veut un événement mettant en vedette l’Acadie du monde. Et comme Roch Voisine est bien connu à l’extérieur des frontières du Nouveau-Brunswick, du Québec et du Maine, il est le porte-parole tout indiqué.

«Roch Voisine nous semblait être là le porte-parole idéal pour ce qu’on voulait faire. On se considère très, très chanceux d’avoir pu convaincre M. Voisine d’agir comme porte-parole du Congrès», dit-il.

Il faut noter que le dernier Congrès mondial acadien, qui a eu lieu en 2009 dans la Péninsule acadienne, n’était pas vanté sur la place publique par un tel porte-parole.

Léo Paul Charest affirme que les organisateurs du CMA 2014 avaient d’abord l’intention de faire appel à plusieurs porte-paroles.

«Depuis le début, avec le bureau de direction, on s’est penché sur la question d’avoir ce qu’on appelait à ce moment-là des “ambassadeurs du Congrès mondial acadien” pour aider à faire la promotion du Congrès mondial acadien 2014 dans l’ensemble de la Francophonie», dit-il.

Ils se sont finalement ravisés et ont opté pour l’embauche d’un seul porte-parole. «Après avoir discuté, au niveau du Congrès, de la complexité de représenter les trois régions, on a décidé de rester avec le porte-parole culturel uniquement.»