Un conseil municipal dans la noirceur à Dalhousie

DALHOUSIE – La réunion publique mensuelle du conseil municipal de Dalhousie s’est déroulée, lundi soir, dans le noir le plus complet.

Au beau milieu du conseil, une panne d’électricité affectant l’ensemble de la ville a en effet contraint les conseillers à faire une courte pause. Comble de malchance, même l’éclairage d’urgence de la salle du conseil ne s’est pas allumé.

Voyant toutefois que le courant tardait à revenir, les membres ont pris l’initiative de poursuivre la rencontre, éclairés par le seul écran de leur iPad. En effet, Dalhousie est l’une des rares municipalités du Nouveau-Brunswick à avoir fait le virage «sans papier». Chacun des conseillers possède ainsi une tablette électronique. «C’est un conseil municipal historique si on veut», a souligné en riant le maire à la suite de la rencontre.

Plus tard en soirée, la Ville a été avisée par Énergie NB que cette panne de courant était reliée à des travaux effectués dans la centrale thermique.

«La panne était prévue pour quelques heures et est en lien avec la sécurité des employés qui s’affairaient à travailler dans la centrale. Ce n’est pas parce que la Ville a oublié de payer sa facture d’électricité», s’empresse d’ajouter le maire à la blague.

La panne a affecté plus de 375 clients pendant près de trois heures.

Outre la distraction de la panne d’électricité, le conseil a évoqué au cours de la rencontre le dossier de la fermeture à venir de son poste de la GRC. Quelques membres ont en effet rencontré la semaine dernière les hautes instances de la GRC au Nouveau-Brunswick afin de faire le point dans cette situation.

«Est-ce qu’on est ressortis de cette rencontre satisfaits? Non, car on perd une visibilité sur notre territoire. Voir les autopatrouilles au poste jour après jour était rassurant. Par contre, on ressort de cette rencontre rassurés que nous ne perdrons pas de services. On peut donc se faire rassurants auprès de notre population à ce sujet, à savoir que les policiers seront toujours ici et que rien ne va vraiment changer sur le terrain», dit le maire.

Par ailleurs, le nouveau modèle policier de la GRC qui doit entrer en vigueur en 2014 apporte une nouvelle formule de financement. Selon ce programme, la contribution de la Ville de Dalhousie diminuera, et ce, pour un service similaire. – JFB