Nouveau Colisée: la facture grimpe à 113 millions $

MONCTON – Un nouveau scénario de financement pour la construction d’un centre multifonctionnel au centre-ville de Moncton fait passer la facture totale du projet de 105 millions $ à environ 113 millions $.

Dans une série de motions, présentées jeudi après-midi, en prévision du budget en capital 2014 de la Ville de Moncton, ce nouveau scénario prévoit une contribution municipale au projet de 39 millions $, incluant l’achat et le nettoyage du terrain du centre commercial Highfield Square, où devrait être construit le complexe.

Cette motion, qui n’a pas été approuvée par le conseil lors de leur réunion extraordinaire à l’hôtel de ville, prévoyait également du financement des gouvernements provincial et fédéral de l’ordre de 58 millions $ en parts égales, en plus d’une contribution dite «autre» de 26 millions $, faisant passer le coût total du projet à 113 millions $.

Le maire George LeBlanc a recommandé à son conseil de ne pas voter en faveur de cette motion de peur qu’elle lie les mains de la municipalité quant au financement du projet.

«La motion limitait le montant disponible pour le projet à un chiffre très inférieur à ce qui avait été approuvé dans les deux derniers budgets», a indiqué le maire.

«J’étais inquiet qu’on place une camisole de force autour du projet qui nous empêcherait de considérer les meilleures façons de le réaliser. Tout le conseil a l’argent des contribuables à cœur. Cependant, on ne voulait pas se placer dans une situation où il aurait fallu construire un complexe de 4000 sièges plutôt que de 10 000 sièges, par exemple», de mentionner George LeBlanc.

Tous les membres du conseil municipal ont suivi la recommandation du maire, à l’exception de trois conseillers.

Brian Hicks a été dans le sens contraire de la proposition de M. LeBlanc en recommandant l’adoption de la motion.

«J’exhorte les membres de ce conseil à adopter cette motion afin qu’on puisse dire finalement combien nous sommes prêts à dépenser pour ce centre. Cela définira le projet», a laissé tomber M. Hicks.

Seuls les conseillers Daniel Bourgeois et Paul Pellerin l’ont suivi.

Le maire de la Ville a ensuite rappelé aux membres du conseil que la municipalité avait accepté, dans son budget en capital de 2012, de mettre de côté 43 millions $ pour ce projet. 

Plus tôt cette année, les membres du conseil ont accepté de faire passer ce montant à 65 millions $.

«Nous ne saurons pas combien coûtera ce projet avant de recevoir les propositions d’entrepreneurs. Nous sommes au milieu d’un processus dans lequel nous avons autorisé des demandes de propositions et nous avons embauché des experts sous la recommandation de ce conseil pour nous guider dans ce processus», a avancé M. LeBlanc.

Selon lui, le coût réel du projet, qui devra se réaliser avec l’aide des gouvernements provincial et fédéral, ne sera connu que lorsque les deux entrepreneurs retenus par la municipalité, Bird Construction et EllisDon Construction, auront émis leur proposition quant à la conception du projet.