Présumée fraude dans une école: l’ancienne directrice renonce à son enquête préliminaire

CAMPBELLTON – Le dossier d’Annie Lebel, ancienne directrice de la polyvalente A.-J.-Savoie (PAJS) de Saint-Quentin accusée de fraude, ira directement en procès.

L’accusée comparaissait jeudi matin au Palais de justice de Campbellton, pour la tenue de son enquête préliminaire. Toutefois, elle a renoncé à cette procédure, faisant en sorte qu’elle sera automatiquement citée à procès.

Aucune date n’a toutefois été établie pour son procès. Puisqu’elle a choisi d’être jugée devant juge et jury en Cour du Banc, celle-ci devra comparaître de nouveau à cette cour lors de la prochaine séance des motions pour obtenir une date de procès.

Rappelons que Mme Lebel fait face à deux chefs d’accusation, soit vol de plus de 5000 $ et fraude de plus de 5000 $. Les faits reprochés se seraient déroulés en 2009 et en 2010 alors qu’elle était à la barre de la PAJS. Les policiers estiment à environ 20 000 $ le montant qui aurait été détourné des coffres de cette école secondaire du Restigouche-Ouest.