Littérature acadienne: de nombreux coups de coeur en 2013

NDLR: L’Acadie Nouvelle vous présente aujourd’hui une série de textes sur les livres et les disques acadiens qui ont été les plus populaires en 2013. Qui sait, peut-être y trouverez-vous une ou deux idées de cadeaux de dernière minute pour Noël?

MONCTON – Il s’en publie des livres en Acadie et l’année 2013 n’a pas fait exception. Certains ouvrages comme Vertiges, de Fredric Gary Comeau, Prudent, de Georgette LeBlanc, Revenir, de Richard Plourde, et la bande dessinée Terreur en Acadie, de Bertrand Dugas, ont particulièrement marqué la scène littéraire.

L’Acadie Nouvelle a discuté avec les éditeurs acadiens et les libraires indépendants des différentes régions du Nouveau-Brunswick afin de présenter un petit survol des nouveautés littéraires de l’année ayant suscité un succès critique et populaire.

Parmi les coups de cœur, figure d’abord Revenir (Éditions de la Francophonie), de l’auteur d’Edmundston, Richard Plourde, qui selon les libraires, est en train de se hisser au sommet des ventes, suivant ainsi les traces de son roman précédent, Si tu savais.

«C’est un incontournable et c’est mon coup de cœur cette année. Ça fait un mois qu’il est sorti et c’est un best-seller à la librairie. Les critiques sont très bonnes», a déclaré Alain Leblanc, de la librairie Matulu à Edmundston.

Déjà couvert d’honneur avec sa poésie et sa musique, le poète Fredric Gary Comeau, natif de Robertville, a publié son premier roman Vertiges (Éditions XYZ) qui trace le récit d’une galerie de personnages à travers divers pays et en quête d’eux-mêmes.

Depuis qu’il a reçu le prix littéraire Jacques-Cartier, son roman connaît une belle vie en librairie.

«Côté lecture acadienne, je proposerais de découvrir Frédric Gary Comeau. C’est son premier roman et il est bon. Je n’ai eu que des éloges», a souligné Robert Melanson, de la librairie La Grande Ourse.

Cette année, Jacques Savoie a publié son troisième roman policier, Le fils emprunté (Libre-Expression), qui suit Cinq secondes et Une mort honorable. Dans ce nouvel épisode de l’enquêteur Jérôme Marceau, la vengeance est au cœur d’une enquête complexe et intense.

Professeure à l’Université de Moncton, campus de Shippagan, Emmanuelle Tremblay a publié Je suis un thriller sentimental (Boréal), sur le mensonge et la manipulation. Un roman que recommande fortement Julien Cormier de la librairie Pélagie.

En poésie, le troisième récit poétique de Georgette LeBlanc, Prudent (Perce-Neige), séduit l’imaginaire des lecteurs. Encore une fois, la poète de la Baie Sainte-Marie propose une écriture vivante, touchante et prenante. Après Alma et Amédée, Prudent, qui vient de remporter la première ronde du Prix des jeunes lecteurs Frye Académie, est certainement une lecture qui s’impose.

«C’est très bien parti pour ce livre. C’est même le tout premier livre que le RECF (Regroupement des éditeurs canadiens-français) a vendu au Salon du livre de Montréal», a commenté Serge Patrice Thibodeau, des Éditions Perce-Neige.

Cette maison a également réédité le recueil Acadie Rock, de Guy Arsenault, dans un très beau livre.

La grande dame de la littérature, Hélène Harbec, a offert un nouveau recueil, L’enroulement des iris (Édition du Noroît); une poésie épurée et sensible qui aborde l’idée du renouvellement. Au chapitre des nouveautés 2013, apparaît aussi le 14e recueil de Serge Patrice Thibodeau, Sous la banquise, et son récit de voyage, L’attrait des pôles.

Aux Éditions la Grande Marée, en fiction, l’année a été marquée notamment par la publication du recueil de nouvelles 1427 rue Cathart, d’André Ouellon, et les nouvelles aventures de Brian Toffu, du bédéiste Bertrand Dugas, Terreur en Acadie, qui a franchi le cap des 500 exemplaires vendus depuis sa sortie en novembre.

Les essais et les beaux ouvrages

En cette période de Noël, les grands livres illustrés ont la cote auprès de la clientèle, constatent les libraires. Quelques beaux ouvrages de ce genre ont paru cette année en commençant par Coup d’oeil sur l’Acadie des terres et forêt, du photographe Roger Grandmaison, qui porte sur le Madawaska, le Maine et le Témiscouata, Le Grand Moncton Hier et aujourd’hui, du Musée de Moncton, qui retrace l’histoire de la ville, ainsi qu’Histoire du drapeau acadien, de Maurice Basque et André Duguay.

Parmi les essais, figurent en tête de liste des succès, Pris en flagrant délit (Éditions de la Francophonie), de Serge Rousselle, suivi d’Acadie 72 (Prise de Parole), de David Lonergan, et de l’ouvrage historique La Cadie, frontière du Canada (Septentrion), de Nicolas Landry.

Le récit biographique Philo, de Paquetville, lancé en mars, a rapidement capté l’imaginaire des gens, au dire de Denis Sonier, des Éditions de la Francophonie.

Jacques P. Ouellet précise que son plus grand succès de l’année a été l’ouvrage historique de Georges Arsenault, Les Acadiens de Summerside.

Parmi les essais, mentionnons également le livre de Nathalie Blaquière, Boule d’ambiance et kalachnikovs, dans lequel elle décrit son expérience de journaliste dans des zones de conflit dans l’est de la République démocratique du Congo, ainsi que Cueillir mes petits bonheurs au quotidien, de Valois Robichaud.

Prolifique la littérature jeunesse!

Denis Boucher est un des auteurs acadiens les plus aimés des petits. En 2013, il a lancé un sixième roman dans la série des aventures des Trois Mousquetaires et un deuxième conte. - Archives
Denis Boucher est un des auteurs acadiens les plus aimés des petits. En 2013, il a lancé un sixième roman dans la série des aventures des Trois Mousquetaires et un deuxième conte. – Archives

La littérature jeunesse occupe une grande place dans le cœur des lecteurs en Acadie. Le dernier cru de Denis Boucher, L’île au crâne de Shédiac, La Clé magique du Père Noël, d’Aline Thériault, et Sous mon lit, de Chantal Duguay Mallet, s’illustrent parmi les livres qui ont transporté les jeunes en 2013.

De retour cet automne avec un sixième roman dans la série des aventures des Trois Mousquetaires et un deuxième conte pour les plus jeunes, Une sorcière à l’école, Denis Boucher est devenu au fil des années un véritable phénomène de la littérature jeunesse en Acadie.

«La série de livres de Denis Boucher est toujours populaire chaque année. C’est définitivement un gros vendeur cette année», a affirmé Mireille Thériault, de la Librairie acadienne.

Dans les salons du livre, les jeunes se ruent vers le stand des Éditions de la Francophonie afin de rencontrer Denis Boucher. L’éditeur Denis Sonier parle de cet auteur comme d’une icône de la littérature jeunesse.

«Vendre 300 livres dans un salon du livre en Acadie, je ne crois pas que ça s’est vu souvent», a commenté M. Sonier.

Le prochain roman de Denis Boucher s’intitulera Le colosse des neiges de Campbellton.

La clé magique du père Noël (Éditions la Grande Marée), d’Aline Thériault, illustré par Anne-Marie Sirois, fait également fureur. Tous les libraires s’entendent pour dire qu’il s’agit d’un bon vendeur.

Aux Éditions Bouton d’or Acadie, le conte Sous mon lit, de Chantal Duguay-Mallet, illustré par Danica Brine, Ma maman toute neuve, de Josée Larocque, illustré par Jacinthe Chevalier, Dis dix dinosaures, de Gaëtane Pinet, mis en image par l’illustratrice d’expérience Denise Paquette, et Flo remonte la rivière, de Ginette Pellerin, figurent parmi les livres vedette.

«Quand ce livre a été lancé à Bouctouche cet été, les gens l’ont beaucoup aimé. J’ai amené la série Flo en France à Saint-Aubin-sur-Mer et les gens ont adoré. Cette petite bouée voyageuse touche l’imaginaire des gens», a indiqué Marie Cadieux, des Éditions Bouton d’or Acadie, qui propose aussi comme lecture du temps des Fêtes le récit philosophique Sur les traces de Bartimée, d’Yves Cormier. Une belle histoire de Noël, estime-t-elle.

Pour les adolescents, Frères de sang à Louisbourg, de Philip Roy, et Capitaine Baboune, de Michel Ouellette, illustré par Réjean Roy, se retrouvent parmi les grands favoris.

En 2013, l’auteure jeunesse bien connue du Madawaska, Édith Bourget, a publié deux nouveaux livres, Coeur en chocolat, et un roman pour adolescents, Un tourbillon dans la tête.