Difficile lendemain de Noël pour une famille de Saint-Léonard

SAINT-LÉONARD – Kim Marquis rêvait sans aucun doute d’un plus beau Noël pour sa famille.

Les célébrations du temps des Fêtes ont subitement fait place jeudi à la consternation, à la suite d’un incendie qui a ravagé la demeure familiale située sur la rue Nadeau à Saint-Léonard.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le feu aurait pris naissance vers 3 h dans une chambre à coucher située au sous-sol de la résidence.

Alertée par le déclenchement d’un détecteur de fumée, Kim Marquis a immédiatement réveillé son ami qui est par la suite descendu au sous-sol pour extirper de la chambre, qui était la proie des flammes, un adolescent qui y dormait paisiblement.

Par un temps froid, le couple et trois des fils de Kim Marquis ont pu s’échapper de la résidence n’apportant avec eux que quelques vêtements. Ils se sont alors réfugiés chez un voisin qui a immédiatement contacté les pompiers.

Deux chiens présents dans la maison ont également pu la quitter à temps, avant que l’incendie ne prenne de l’ampleur. L’un des deux chiens de la famille – un Labrador noir – a toutefois été retrouvé inconscient après être retourné à l’intérieur de l’habitation.

L’animal a été traité après avoir inhalé de la fumée. Malgré les soins prodigués par un vétérinaire, l’animal a rendu l’âme peu de temps après l’incident.

Deux des membres de la famille ont été traités pour soigner des brûlures légères.

«En arrivant dans la pièce, j’ai immédiatement remarqué qu’une chaise installée près d’un mur brûlait. J’ai tenté de la sortir à l’extérieur de la maison, mais soudainement tout s’est embrasé dans la chambre», a expliqué à l’Acadie Nouvelle Marco, le conjoint de Kim Marquis, en exhibant les traces laissées sur ses mains par les flammes.

Selon les pompiers de Saint-Léonard, l’incendie serait de nature électrique. Aucun objet se trouvant dans la maison – considérée comme une perte totale – n’a été épargné.

La résidence n’étant pas assurée, amis et membres de la famille se sont portés volontaires afin d’aider la famille en lui procurant tout d’abord vêtements et nourriture.

Une jeune fille et sa mère ont même fait du porte-à-porte à Grand-Sault le jour de l’incendie et ont pu recueillir 500 $ pour aider la famille dans l’immédiat.

Hébergés par un membre de la famille depuis le sinistre, Kim Marquis et les siens devraient intégrer un nouveau domicile dès cette semaine, grâce au programme d’habitation du Ministère du Développement social.