Le Nouvel An dans le noir et le froid

MONCTON – Des centaines de clients d’Énergie NB ont passé le Nouvel An sans électricité, mardi.

Depuis le 24 décembre, la crise de pannes d’électricité causée par des tempêtes de neige et de verglas force plusieurs Néo-Brunswickois à vivre sans électricité.

Les employés d’Énergie NB travaillent sans répit pour rebrancher les sinistrés. Mardi, la société d’État a affirmé sur son compte Twitter que 259 équipes ont travaillé durant la journée pour rétablir le courant dans le sud de la province.

Malgré cela, vers 16 h, plus de 500 clients, dont 250 à Rothesay et 125 à St Stephen, étaient toujours plongés dans le noir.

Il y a «des conditions de travail très complexes dans ces régions, mais le progrès du rétablissement est constant», a expliqué Énergie NB sur le réseau social Twitter.

Lors de la première tempête de verglas, le 24 décembre, jusqu’à 54 000 clients d’Énergie NB étaient plongés dans le noir.

D’autres tempêtes de neige et de verglas ont eu lieu les journées suivantes, ce qui a ralenti les travaux de rétablissement.

«Aucun système n’est conçu ou ne peut soutenir l’ampleur d’une série de tempêtes catastrophiques, affirme Énergie NB. C’est probablement le plus grand défi auquel ait jamais été confrontée notre entreprise de service public.»

Au cours des derniers jours, les employés de la société d’État ont rebranché plus de 85 000 résidences et entreprises.

À cause de la crise, certains se sont demandé si Énergie NB fait assez de travaux de prévention. Ils suggèrent, par exemple, d’éliminer les branches et les arbres trop près des fils électriques.

Cependant, Énergie NB affirme que le budget et la volonté ne sont pas les plus grands obstacles pour effectuer un tel travail. Ce serait plutôt l’opposition des clients qui ne veulent pas qu’on coupe d’arbres sur leur propriété.

Lundi, le gouvernement provincial a fait le point sur le rétablissement à la suite de la tempête de verglas.

L’Organisation des mesures d’urgence du ministère de la Sécurité publique continue d’offrir de l’aide aux sinistrés de la crise. Ils aident les résidants dans le besoin à trouver du bois ou de l’huile de chauffage. Certains centres de réchauffement sont toujours ouverts.

Cette semaine, les tempêtes ont été remplacées par une vague de froid intense. Des avertissements de refroidissement éolien ont été émis pour le nord de la province.

En raison de cette vague de froid, l’Organisation des mesures d’urgence suggère de vérifier auprès de ses voisins s’ils ont besoin d’aide, en particulier les personnes âgées ou malades. De plus, ils conseillent aux propriétaires d’animaux domestiques de les garder à l’intérieur.