Tracadie-Sheila: 50 «ours polaires» ont fait fi du froid!

TRACADIE-SHEILA –  Avec une température ressentie de – 30 degrés Celsius, le froid intense qui s’abat sur la région n’a pas suffit à décourager un peu moins de 50 personnes à plonger dans les eaux glacées de la rivière du Petit-Tracadie, à Tracadie-Sheila.

Parmi les 46 braves participants de la baignade des ours polaires, tradition annuelle depuis 27 ans, on y trouvait des habitués et des débutants.

Si chacun approche l’eau de sa propre façon – certains préfèrent tremper un orteil à la fois, d’autres y vont d’un seul coup en plongeant – presque tous ont en commun de terminer la courte trempette avec des jurons reliés à l’Église catholique.

Oscar Ramirez, originaire de Gênes en Italie, comptait parmi les nouveaux venus. L’Italien de 25 ans était dans la région pour le temps des Fêtes avec sa copine, originaire de la région de Tracadie-Sheila.

«Bof, ce n’était pas très difficile. Je pense qu’il fait plus chaud dans l’eau qu’à l’extérieur. La partie la plus difficile est de revenir et de s’habiller, parce qu’il y a de la glace sur la peau», explique-t-il.

Même s’il avait l’air nerveux avant d’effectuer le saut, il semble qu’il n’hésiterait pas à répéter l’expérience à l’avenir.

«Bien, oui pourquoi pas?», lance-t-il.

Marie-Pier Doiron, de Saumarez, n’a pas froid aux yeux. La jeune femme de 16 ans prend part à cet événement depuis l’âge de 9 ans et est déjà à sa sixième participation.

Lorsqu’elle plonge dans l’eau, sa réaction est toujours la même.

«Je vais probablement faire un AHHHH. Je crie. L’eau est froide, mais ce n’est pas si pire que ça dans l’eau. C’est surtout quand tu sors de l’eau qu’il fait froid.»