Les 10 coups de coeur de… Sylvie Mousseau

Luc LeBlanc

Comédien, animateur, metteur en scène et humoriste, Luc LeBlanc a brillé en 2013. Son passage au Festival de l’humour HubCap à Moncton en février dernier a été marquant. L’artiste de McKendrick qui s’est illustré est drôle à souhait et il a séduit le public tant en Acadie qu’au Québec avec ses monologues loufoques à propos de ses histoires de jeunesse. Celui qui a remporté trois prix à la FrancoFête est en train de se tailler une belle place sur la scène de l’humour.

La photographie réinventée d’Annie France Noël

Après avoir présenté sa collection Morphologie à la Salle Sans Sous, Annie France Noël a conçu sa première exposition collective à la Galerie Louise et Reuben-Cohen. L’exposition, très réussie, intitulée Punctum: sept approches photographiques, a rassemblé le travail de sept photographes, dont ceux de Rémi Belliveau, de Mathieu Léger, de Julie Thibault-Forgues, de Marika Drolet-Ferguson et de Taddeus Holownia. La commissaire a voulu ainsi inviter le spectateur à réfléchir sur la photographie. L’artiste originaire de Caraquet, établie à Moncton, qui se passionne pour les multiples facettes de la photographie connait un début de carrière très prometteur.

Spectacle de Leonard Cohen

Impossible de passer sous silence la tournée de Leonard Cohen aux Maritimes. Le célèbre poète et chanteur canadien s’est arrêté à Saint-Jean et à Moncton en avril. Une fois de plus, la magie a opéré. Ce sont des milliers de spectateurs qui ont assisté à son spectacle au Colisée de Moncton; un concert unique puisque c’est probablement le dernier que le chanteur de 79 ans donnera dans la région. Entouré de plusieurs musiciens et de trois choristes, l’auteur de la chanson Hallelujah a offert plus de trois heures de spectacle où il a interprété ses grands succès en plus des chansons de son plus récent disque, Old Ideas.

Prudent de Georgette LeBlanc

Après Alma et Amédée, la poète de la Baie- Sainte-Marie récidive avec Prudent (publié aux Éditions Perce-Neige), un puissant récit poétique qui m’a touchée profondément. Elle raconte avec émotion la mutinerie de 232 déportés acadiens embarqués de force sur le Pembroke vers la Virginie, par le biais du personnage de son ancêtre Prudent Robichaud.

Spectacle du 15 août au Festival Acadie Rock

Le grand spectacle du 15 août sur les rives de la Petitcodiac à Moncton, marqué par les retrouvailles du groupe Zéro degré Celsius, a été le point culminant du Festival Acadie Rock. Plusieurs milliers de spectateurs se sont déplacés pour assister à ce concert qui a réuni également Radio Radio, Vishten, The BackYard Devils et Caroline Savoie. Les membres de Zéro degré Celsius, qui n’avaient pas joué ensemble depuis 14 ans ont livré une solide performance. Une soirée mémorable.

Les artistes acadiens au Festival international de la chanson de Granby

En septembre, la ville de Granby a vibré aux couleurs de l’Acadie. Le Festival international de la chanson de Granby a accueilli plusieurs artistes acadiens, en commençant par les deux finalistes au concours, Dave Puhacz et Raphaël Butler. Une soirée 100 % acadienne était aussi à l’affiche du festival, avec Lisa LeBlanc, les Hay Babies, La Virée et les Hôtesses d’Hilaire qui ont d’ailleurs enflammé la foule. Le public a eu droit à de belles collaborations lors de cette soirée, notamment entre Lisa LeBlanc et les Hôtesses d’Hilaire, ainsi que l’interprétation par tous les artistes de la chanson Aujourd’hui, ma vie c’est d’la marde.

Visage de feu

Pièce dérangeante, Visage de feu de l’auteur allemand Marius von Mayenburg est une œuvre que l’on pourrait qualifier de coup de poing. Dans cette pièce où la folie est poussée à l’extrême et qui nous arrive un peu comme une onde de choc, la performance des cinq acteurs a ébloui. La distribution comprenait, entre autres, l’actrice acadienne chevronnée Diane Losier qui interprète la mère et la jeune Joannie Thomas dans le personnage d’Olga, qui livre une prestation à couper le souffle. Bravo!

Danse Lhasa Danse

Le Festival de danse en Atlantique a offert dans sa programmation le très beau spectacle Danse Lhasa Danse créé à la mémoire de l’auteure-compositrice-interprète Lhasa de Sala et présenté au Théâtre Capitol. Ce spectacle phare du 8e Festival de danse en Atlantique conçu par le chorégraphe et metteur en scène Pierre-Paul Savoie a réuni 16 artistes, dont Karen Young, Alexandre Désilets, Geneviève Toupin et Alejandra Ribera. Une œuvre alliant danse, musique et poésie, qui émerveille et ébranle. Un de mes grands coups de cœur de l’année.

Les 20 ans des Païens

Les Païens sont de toutes les scènes à Moncton depuis 20 ans. Ce quintette jazz-rock qui symbolise un peu l’Acadie urbaine a lancé un 8e album, Carte blanche, pour son vingtième anniversaire. Si j’estime tant cette formation, c’est qu’elle explore de nouvelles avenues musicales et qu’elle n’hésite pas à participer à des manifestations touchant à diverses disciplines artistiques. De plus, chaque musicien mène parallèlement des projets personnels qui rayonnent sur la scène culturelle. Comme l’a si bien dit le réalisateur Léo Thériault à Radio-Canada, il y a toujours un païen quelque part.

Aller-Retour de Gilles Doiron

Pour son premier long métrage de fiction, Aller-Retour, le réalisateur Gilles Doiron peut déclarer mission accomplie. Cette œuvre de jeunesse collective initiée par la Fédération des jeunes francophones du N.-B. a été acclamée par le public du Festival international du cinéma francophone en Acadie. De plus, le film a été couronné de la Vague de la meilleure œuvre acadienne. Un road movie autour de la province touchant et sensible, incarné par de jeunes acteurs de talent, Félix Basque et Danika Roy. Si le scénario manque peut-être un peu de piquant, il reste que cette première oeuvre de fiction d’envergure de Botsford Productions annonce un avenir prometteur pour cette maison de production dirigée par de jeunes professionnels du monde du cinéma.

Ten Strings and A Goat Skin

Ils sont jeunes, ils sont bons et ils ont de l’esprit. Ce trio acadien de l’Île-du-Prince-Édouard qui a lancé son deuxième album, Corbeau, en 2013 démontre que jeunesse et tradition peuvent très bien cohabiter. Avec leur musique endiablée, ils insufflent un vent de fraîcheur sur la scène traditionnelle en offrant un beau mariage de genres. En 2013, la formation s’est produite un peu partout au Nouveau-Brunswick, notamment au Plan b pendant la FrancoFête. Une soirée inoubliable et enlevante qui a mis en vedette aussi notamment Les Jeunes d’Asteure et les Hay Babies.