Froid, vent et neige… encore

MONCTON – Les résidants du sud-est du Nouveau-Brunswick se sont réveillés avec une autre tempête de neige vendredi, accompagnée de vents qui ont créé des conditions similaires à un blizzard par endroits.

À Moncton, seulement de 5 à 10 cm de neige étaient prévus vendredi, mais des rafales pouvant atteindre 60 km/h ont provoqué de la poudrerie haute, rendant les déplacements des automobilistes très difficiles.

La visibilité était quasi nulle par endroits et la chaussée très glissante. L’Université de Moncton, campus de Moncton, a fermé ses portes et annulé ses cours plus tôt que prévu, en raison des intempéries.

La vague de froid qui a frappé tout le Nouveau-Brunswick n’a également pas aidé, rendant les produits abrasifs presque inefficaces.

Le mercure n’indiquait que – 15 degrés Celsius à Moncton, vendredi matin. Toutefois, avec le refroidissement éolien, les piétons pouvaient ressentir jusqu’à – 31 degrés sur la peau. Un froid similaire a été ressenti dans la Péninsule acadienne.

Un avertissement de refroidissement éolien, émis par Environnement Canada, était par ailleurs toujours en vigueur vendredi après-midi pour toutes les régions du Nouveau-Brunswick. Des avertissements de poudrerie ont été émis pour les régions du Grand Moncton, de Saint-Jean et de certains secteurs du comté de Kent.

Après cette vague de froid, les températures deviendront anormalement élevées lundi prochain, pouvant atteindre 10 degrés dans le sud-est de la province. Des averses de pluie sont d’ailleurs prévues.

Dimanche, un système qui se développera au sud des Grands Lacs en Ohio montera vers le sud du Québec pour finalement se situer dans le secteur de Montréal lundi matin. Le front chaud associé à ce système sera sur le Nouveau-Brunswick dans la soirée de dimanche. Des températures variant entre 5 et 10 degrés affecteront la province au cours de la journée.

«Ce sera de courte durée. Ce sera donc seulement durant la journée de lundi qu’il fera vraiment doux. Lundi soir, un front froid balaiera la province et apportera des conditions bien en dessous des normales saisonnières», a expliqué Claude Côté, d’Environnement Canada.

Des averses de pluie sont à prévoir, selon le météorologue. La neige devrait pouvoir absorber la pluie, évitant ainsi les inondations.

«La neige au sol devra donc absorber toute la pluie qu’on devrait recevoir. Ça va augmenter le contenu d’eau dans la neige au sol. Il y aura donc de la gadoue et ce sera sale puisque la neige va fondre», a précisé M. Côté.

Un front froid après la courte vague de chaleur pourrait causer des conditions routières dangereuses, car l’eau accumulée sur les routes gèlera dans la nuit de lundi à mardi.

Le record de chaleur pour un 6 janvier est de 13 degrés. Les normales de saison sont d’un maximum de – 3 et d’un minimum de – 13.

Beaucoup de neige à Moncton

MONCTON – C’est la région du Grand Moncton qui a reçu le plus de neige, au Nouveau-Brunswick, selon Environnement Canada.

Au sol, jeudi, le Grand Moncton avait en moyenne 85 cm de neige. Quelques jours plutôt, le tapis blanc avait une épaisseur moyenne de 88 cm.

La normale d’accumulation au sol pour le Grand Moncton est de 168 cm et date de 1970. La normale de neige au sol pour cette période de l’année est de 17 cm.

«On n’a pas battu de record, mais c’est plus haut que la normale», a confirmé Claude Côté, météorologue pour Environnement Canada.

Plus au nord de la province, l’accumulation au sol approche les 80 cm, mais pour ces secteurs, c’est plutôt normal.

Dans la région de Saint-Jean, environ 35 cm de neige couvre le sol et à Fredericton entre 60 cm et 65 cm. La normale pour Fredericton est de 20 cm.