L’Université de Moncton pleure un de ses grands bâtisseurs

La résidence universitaire Médard-Collette, sur le campus de Moncton de l'Université de Moncton, a été inauinaugurée en 2005. - Acadie Nouvelle: Pascal Raiche-Nogue
La résidence universitaire Médard-Collette, sur le campus de Moncton de l’Université de Moncton, a été inaugurée en 2005. – Acadie Nouvelle: Pascal Raiche-Nogue

MONCTON – L’un des acteurs importants du développement de l’Université de Moncton, Médard Collette, est décédé. Il a été emporté par un cancer, dimanche dernier, à l’âge de 81 ans.

Les commentaires élogieux à l’égard de Médard Collette ne se sont pas fait attendre, au lendemain du décès de cet homme dont on se souviendra comme un grand bâtisseur de l’Université de Moncton.

Le recteur de l’Université de Moncton de 1990 à 2000, Jean-Bernard Robichaud, garde un bon souvenir de Médard Collette, avec qui il a travaillé au sein de la haute administration.

«Je retiens de lui sa rigueur sur le plan administratif et financier. Il fut un véritable professionnel et il a consacré ses talents au rayonnement de l’Université de Moncton. Nous avions des rencontres hebdomadaires et tous les dossiers étaient abordés avec le souci de promouvoir l’intérêt supérieur de l’université», a-t-il affirmé par courriel, lundi, lorsque l’Acadie Nouvelle l’a joint en Côte d’Ivoire.

Selon lui, l’ancien vice-recteur a eu un impact indéniable sur l’essor de cette institution acadienne. «Il a contribué à bâtir une administration solide et saine, il était prudent et conservateur et il n’acceptait pas de fonctionner en situation déficitaire. Je me souviendrai de lui comme d’un homme intègre et fidèle à ses convictions.»

Le recteur actuel, Raymond Théberge, a lui aussi souligné la contribution de Médard Collette. Même s’il est entré en poste plusieurs années après la retraite de M. Collette, il est bien conscient du travail accompli par cet administrateur, qu’il a qualifié de «grand bâtisseur».

«Même si je n’étais pas là lors de l’époque de M. Collette, je l’ai rencontré à plusieurs reprises depuis mon arrivée. Il était là au début, c’est l’un des vrais bâtisseurs de l’Université de Moncton. À l’époque, les finances de l’université n’étaient pas ce qu’elles sont aujourd’hui, l’établissement était en pleine expansion. Il fallait trouver du financement, il fallait stabiliser les finances. Ce que M. Collette a fait pendant son séjour à l’Université de Moncton, c’est permettre l’atteinte de la stabilité en matière de gestion financière.»

Raymond Théberge a ajouté que Médard Collette était animé par une passion pour l’institution où il a travaillé de 1966 à 1994.

«Il était aussi visionnaire, dans le sens qu’il reconnaissait les besoins et comment on pouvait mieux répondre à ces besoins. C’était un homme animé par l’Université de Moncton. Si l’on avait demandé à M. Collette de se définir, je pense qu’il aurait notamment parlé de sa passion pour l’Université de Moncton. L’Université de Moncton fut la passion de sa vie.»

Les drapeaux de l’Université de Moncton seront en berne jusqu’aux funérailles de son ancien vice-recteur, jeudi avant-midi.

ACTIF SUR PLUSIEURS FRONTS

Médard Collette est né en 1932 à Bouctouche, il a étudié à l’Université Saint-Joseph de Memramcook. Il est ensuite allé à Québec, où il a obtenu une maîtrise en sciences commerciales de l’Université Laval en 1955. Après avoir fait ses études, il a travaillé comme comptable. Il a obtenu la désignation de comptable agréé en 1959.

En 1966, il a été embauché comme contrôleur à l’Université de Moncton par son fondateur, le père Clément Cormier. Ce fut le début d’une longue carrière au sein de cette institution. Il a été nommé administrateur, en 1967, puis il a été nommé vice-recteur à l’administration moins d’un an plus tard.

Il a occupé ce poste au sein de la haute direction jusqu’à sa retraite, en 1994. Il a été recteur intérimaire pendant quelques mois, à compter de décembre 1979, lorsque l’établissement a eu de la difficulté à trouver un successeur au recteur Jean Cadieux.

Médard Collette a aussi représenté l’Université de Moncton à la Commission de l’enseignement supérieur des provinces maritimes et au conseil d’administration de l’Association canadienne du personnel administratif universitaire.

Il a été actif sur d’autres fronts dans sa communauté et a été membre de divers conseils d’administration, donc ceux de l’Hôpital Dr-Georges-L.-Dumont, de la Corporation hospitalière Beauséjour et d’Assomption Vie. Il a aussi été le président fondateur de l’Association des retraités de l’Université de Moncton.

Il a été honoré à plusieurs reprises. Il a été nommé fellow de l’Institut des comptables agréés du Nouveau-Brunswick, en 1988, a reçu le Paul Harris Fellow du Club Rotary de Moncton, en 1989, et a reçu la Médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération, en 1992. En 2002, l’Université de Moncton lui a accordé le titre de vice-recteur émérite. En 2005, une résidence universitaire portant son nom a été inaugurée sur le Campus de Moncton.

La famille de Médard Collette recevra les visiteurs au Centre funéraire Frenette, à Moncton, mercredi (de 14 h à 16 h et de 19 h à 21 h) et jeudi matin (de 9 h à 10 h 30). Ses funérailles auront lieu, jeudi à 11 h, en la cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption, à Moncton.