Les dépenses du député Greg Davis seront passées au peigne fin à Fredericton

Dale Graham - Acadie Nouvelle: Mathieu Roy-Comeau
Dale Graham – Acadie Nouvelle: Mathieu Roy-Comeau

FREDERICTON – Les dépenses du député Greg Davis seront passées au peigne fin par le service des finances de l’Assemblée législative. Le gouvernement de David Alward s’engage à rendre publics les résultats de cette vérification dès la semaine prochaine.

Le gouvernement a pris de nombreux observateurs par surprise, mardi, en proposant au Comité d’administration de l’Assemblée législative de soumettre les dépenses du député de Campbellton-Restigouche-Centre à un examen interne.

«Nous en sommes arrivés à un consensus concernant une révision interne approfondie et complète des dépenses (de M. Davis). Nous allons étudier les conclusions de cette vérification et ça sera déposé en Chambre», a déclaré le président de l’Assemblée législative et du comité d’administration, Dale Graham.

Depuis la semaine dernière, Greg Davis est au coeur d’un scandale entourant ses dépenses de circonscription. M. Davis a été forcé d’emprunter 5125 $ au Parti progressiste-conservateur en 2012 pour payer le loyer de son bureau de Campbellton, et ce, après avoir déjà réclamé la totalité des

40 000 $ alloués aux députés pour ce genre de dépenses.

Après s’être opposé aux demandes de l’opposition officielle durant quelques jours, le gouvernement qui est majoritaire au sein du Comité d’administration de l’Assemblée législative a finalement consenti à tirer l’affaire au clair.

«C’est important que les gens du Nouveau-Brunswick sachent qu’il existe une obligation de rendre des comptes quand vient le temps de dépenser l’argent public et ça commence à l’Assemblée législative», a déclaré le procureur général, Hugh John Flemming.

Au cours des prochains jours, le service des finances de l’Assemblée va réviser chacune des demandes de remboursement de Greg Davis depuis son élection en 2010. Le résultat de cet examen sera présenté au comité, mardi prochain, lors d’une rencontre à huis clos.

«Je ne sais pas ce que contiendra le rapport, mais je m’engage à ce qu’il soit déposé en Chambre et qu’il devienne public. On ne peut pas être plus transparent que ça», a indiqué M. Flemming.

Le député libéral Victor Boudreau s’est dit satisfait de la décision du comité.

«Nous avons discuté de la situation et les députés de l’opposition qui étaient présents à la réunion du comité soutiennent le processus qui a été choisi. Nous allons voir où cela va nous mener», a commenté M. Boudreau.

Les problèmes financiers du député Davis ne semblent pas avoir pris fin en 2012. Son bureau de circonscription a fait l’objet d’une saisie, mardi dernier, en raison de nouveaux retards de paiement d’une valeur de 6665 $.

Greg Davis a annoncé le même jour dans un communiqué de presse qu’il ne se porterait pas candidat à nouveau en septembre «pour des raisons de santé.» Il n’a d’ailleurs pas été vu à l’Assemblée législative depuis la reprise des travaux en février. La nature de ses problèmes médicaux n’a pas été rendue publique.

Son bureau a rouvert lundi après ce qui a tous les airs d’une entente de paiement entre le propriétaire de l’immeuble et le greffier de l’Assemblée législative responsable de superviser les dépenses de circonscription des députés.