Printemps tardif: le malheur des uns fait le bonheur des autres

GRAND-SAULT – Si les importantes chutes de neige qui ont affecté le Nouveau-Brunswick jeudi et l’arrivée tardive du printemps ont de quoi décourager bon nombre de personnes, il reste tout de même que plusieurs Néo-Brunswickois se réjouissent de cette saison hivernale qui ne semble pas vouloir se terminer de si tôt.

Les motoneigistes, les skieurs, les raquettistes, les planchistes et les autres amateurs de sports d’hiver et de plein air auront droit à un prolongement de leur saison de loisirs, gracieuseté de Dame Nature, qui a définitivement décidé que la saison hivernale était loin d’être terminée.

«Présentement, nos conditions sont exceptionnelles, en plus, un beau 15 cm de surplus, yes! Une autre journée de poudreuse, il faut en profiter au max», s’est réjoui Daniel Gadreau, gérant de montagne au mont Farlagne à Edmundston

«Les 15 000 membres et moi-même sommes des plus heureux, ces temps-ci!», a quant à lui affirmé Ross Antworth, directeur général de la Fédération des clubs de motoneige du Nouveau-Brunswick.

«Il est possible aujourd’hui de faire de la motoneige partout dans la province. Tous les sentiers sont ouverts, et dans certaines régions, il y a plus de cinq pieds de neige au sol», se réjouit ce dernier.

– Plus de détails à venir