La plus importante tempête de l’hiver se dirige vers les Maritimes

GRAND-SAULT – Ceux et celles qui maugréaient la semaine dernière en raison des précipitations de neige enregistrées lors de la première journée du printemps n’ont pas fini de se plaindre et d’implorer le ciel d’apporter enfin des conditions météorologiques digne du printemps.

À l’inverse, la plus importante tempête de neige de la saison pourrait effectivement frapper les régions de l’Atlantique mercredi prochain.

Alors que le calendrier indique clairement le printemps à son horaire, entre 30 et 50 centimètres de neige sont prévus mercredi dans l’ensemble des Maritimes.

«Il y a toujours des tempêtes qui frappent les Maritimes à ce temps de l’année, ce n’est pas anormal d’avoir des conditions hivernales comme ça», affirme Jean-Marc Couturier, météorologue à Environnement Canada.

Un système dépressionnaire en provenance du Golf Stream est à l’origine de cette tempête qui risque fort de laisser sa trace.

«Ça va être une grosse tempête. Ça pourrait s’approcher des conditions de blizzard comme on a vu en 2004 où la région de Halifax avait été ensevelie sous un mètre de neige», avance M. Couturier.

«Chose certaine les chutes de neige seront importantes et les vents seront présents, ça va être une très grosse tempête», prévient Jean-Marc Couturier.

«Y’a toujours des tempêtes qui frappent les Maritimes en mars, ce n’est pas un phénomène anormal en soi pour ce temps de l’année», souligne ce dernier.

À pareille date en 2012, le mercure avait atteint 25 degrés à Moncton, les terrasses étaient pleines à craquer, le mercure était alors plus chaud au Nouveau-Brunswick qu’en Floride… Perth-Andover croulait alors sous les inondations.