Un spectacle émouvant à la mémoire d’Angèle Arsenault

MONCTON – Plus d’une vingtaine d’artistes de l’Acadie, de plusieurs générations, ont célébré, samedi, la grande vie d’Angèle Arsenault. Ce beau tour d’horizon de son œuvre, à la fois émouvant, sensible et empreint d’humour a été salué par une ovation vibrante du public.

Quelque 800 personnes, des membres de sa famille, des amis, des artistes et des représentants d’organismes acadiens se sont rassemblés samedi au Théâtre Capitol à Moncton afin de rendre hommage au parcours lumineux de cette étoile de la chanson francophone.

«Angèle, c’est sa simplicité qui fait sa grandeur. Elle nous laisse un beau message: c’est vivez toute votre vie, pas juste des petits bouts. Devenez meilleurs, mais n’oubliez jamais qui vous êtes et vos racines», a exprimé Michel C. Belliveau qui a assisté à cette célébration mise en oeuvre par Angèle Bertin qui a signé aussi la direction artistique.

Décédée le 25 février, à l’âge de 70 ans, Angèle Arsenault laisse derrière elle un legs extraordinaire, a mentionné René Cormier qui a guidé cette soirée. Derrière ses chansons festives et son sourire éternel se révèlent une poésie du quotidien, une grande vérité et surtout un attachement indéfectible pour son Acadie natale.

«Angèle, tu as été un phare lumineux pour nous tous», a déclaré sa sœur Marie Arsenault qui avec son autre soeur Léonie, a livré un témoignage poignant. «Cette soirée nous touche vraiment», a confié Léonie au nom de la famille d’Angèle Arsenault.

Mélange de témoignages, de poésie et de chansons, cette célébration s’est déroulée à l’image d’Angèle Arsenault, en toute simplicité, sans prétention, dans une certaine bonne humeur, bien que son départ ait causé un choc dans la communauté.

«Ç’a été fait à l’image d’Angèle, c’est-à-dire que toutes ces personnes sont des vedettes dans leur métier, mais aucune d’entre elles n’a joué à la vedette. Tout le monde visait le même objectif, soit de lui dire merci et comment on l’appréciait», a souligné une spectatrice, Jeanne Renault.

La soirée s’est ouverte sur des extraits du répertoire d’Angèle Arsenault interprétés par ses nièces Patricia et Marcella Richard. De Moi j’mange à La Grande vie, en passant par Évangeline Acadian Queen, Y’a une étoile pour vous, Je veux toute toute la vivre ma vie et Grand-Pré ce concert à la mémoire d’Angèle Arsenault nous a fait redécouvrir la beauté de ses chansons.

«C’est une très belle organisation, pas de lenteurs et bien orchestrée, avec sincérité et élégance. Il y a eu beaucoup d’émotion, mais une émotion vraie. Je trouve que tous les artistes ont donné leur maximum», a indiqué une autre spectatrice, Aline Nardini.

«À un moment donné, j’ai senti la présence d’Angèle tellement c’était bien incarné. Ç’a été fait avec beaucoup de sensibilité», a renchéri Michel C. Belliveau.

Au fil de cette soirée musicale, de beaux témoignages d’amis et d’artistes comme Marie-Jo Thério, Georges Langford, Édith Butler, Raymond Breau, Donat Lacroix, Antonine Maillet et Daniel Deschenes ont été lus par Gabriel Robichaud, René Cormier et Viola Léger, rappelant la grandeur de cette femme de cœur, de passion, d’humilité et de vérité.

«Avec sa joie aux couleurs de l’arc-en-ciel, Angèle était immortelle… De son hymne poétique Grand-Pré à la burlesque Moi j’mange, elle pose un regard franc sur le monde. À la revoyure Angèle!», a lancé Viola Léger en lisant les mots d’Antonine Maillet.

La distribution a réuni aussi Lina Boudreau, Isabelle Thériault, Monique Poirier, Isabelle Bujold, Nadine Hébert, Georges Arseneau, Calixte Duguay, Michel Thériault, Denis Richard, François Émond, Christian Kit Goguen, Louise Vautour, Sandra Le Couteur et les Jeunes Chanteurs d’Acadie qui ont livré de belles prestations, parfois émouvantes et même étonnantes. Y’a une étoile pour vous interprétée par Lina Boudreau au piano et l’ensemble des artistes a conclu la soirée, pour ensuite entendre la voix d’Angèle Arsenault chanter Terre rouge, une nouvelle chanson évoquant son île natale qui aurait figuré sur son prochain album.

Les profits de la soirée seront versés à deux organismes communautaires qui tenaient à cœur à Angèle Arsenault. Les funérailles d’Angèle Arsenault se tiendront le 24 mai dans sa région natale à l’Île-du-Prince-Édouard.