Le projet de regroupement de Saint-Isidore et des DSL est relancé

SAINT-ISIDORE – Le projet de regroupement du village de Saint-Isidore et des DSL avoisinants est relancé.

Promu il y a quatre ans par l’ancienne mairesse du village, Cécile Renaud, le projet avait été mis sur la glace à la suite des élections municipales de 2011 et du départ de la mairesse.

Avec la création de la nouvelle municipalité de 16 000 habitants à Tracadie-Sheila, et le gouvernement provincial qui «pousse pour que les DSL se regroupent», selon Réjean Losier, l’heure est venue de parler de regroupement de nouveau à Saint-Isidore.

«Le gouvernement pourrait un jour nous forcer à le faire, alors nous aimons mieux prendre les devants et commander une étude (auprès du ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux) pour connaître les pour et les contre», explique M. Losier, le représentant du DSL de la paroisse de Saint-Isidore.

Le Rapport sur l’avenir de la gouvernance locale, publié en 2008 par le commissaire à la gouvernance locale, Jean-Guy Finn, recommandait «de dissoudre les districts de services locaux, les communautés rurales, les villages actuels (à l’exception de Campobello) et la plupart des villes et de les reconstituer en entités municipales plus grandes.»

Une rencontre entre des représentants du gouvernement, du village et des DSL de la paroisse est prévue au cours des prochaines semaines, afin de donner l’aval à une étude de faisabilité. Réjean Losier assure que la population sera ensuite consultée et mise au courant des résultats.

«Une fois que l’étude sera réalisée, nous allons la proposer aux gens», souligne-t-il.

Si Tilley Road, Hacheyville, Duguayville, Bois-Blanc et Bois-Gagnon acceptaient de se joindre à Saint-Isidore, le village passerait de 800 à 2400 habitants estime le maire, Oscar Roussel.

«Le regroupement est une bonne chose. Il y a du bon et du moins bon, mais pour que nous soyons capables d’avoir nos affaires, il faut être plus gros. Les gens s’en vont. Oui, la taxe pourrait hausser, mais la valeur de nos maisons et de nos terrains augmenterait», mentionne M. Losier.

Le maire de Saint-Isidore voit le projet de regroupement d’un bon œil.

«Avec 800 habitants, nous sommes un peu débalancés par rapport à la nouvelle municipalité de 16 000 personnes d’à côté. Ça nous donnerait un poids supplémentaire, de passer à 2400 habitants. Ce serait un pas dans la bonne direction. L’union fait la force», dit le maire.

«M. Losier nous a approchés pour voir si le Village voulait reprendre le dossier et analyser la possibilité de faire une étude pour savoir si c’est faisable et viable. À partir de là, nous irons consulter nos populations respectives», ajoute M. Roussel.