Boîtes unilingues anglaises: des autocollants en français seront apposés

CARAQUET – Les boîtes de collecte de vêtements usagés de la Canadian Diabetes Association dont les inscriptions uniquement en anglais créent de l’émoi à Caraquet pourraient avoir un nouveau visage dans un proche avenir.

Des autocollants avec des inscriptions en français devraient être apposés sous peu. C’est du moins ce que laisse entendre l’un des responsables locaux de l’association qui a rédigé sur Internet un commentaire à l’article publié par l’Acadie Nouvelle. Derek MacFarlane assure que des autocollants en français ont bien été commandés, mais que leur livraison a été malheureusement retardée.

L’Acadie Nouvelle a tenté d’en apprendre plus auprès de l’association, mais encore une fois sans succès. Il n’a pas été possible de savoir par exemple si l’Association canadienne du diabète prévoyait ou non de déployer d’autres boîtes de collecte dans la Péninsule acadienne.

L’installation ces deux dernières semaines d’au moins cinq boîtes de collecte à Caraquet avait fait jaser non seulement pour le caractère unilingue des inscriptions, mais aussi pour la concurrence que cela risquait de représenter pour un organisme local qui vient en aide aux personnes sans ressources d’une trentaine de municipalités de la Péninsule acadienne.

Ami Soleil recueille depuis 30 ans les vêtements usagés pour les vendre dans sa boutique à Bertrand afin de financer la centaine de colis alimentaires qui est offerte chaque mois aux familles les plus démunies.

L’organisme soutenu par le Centre de bénévolat de la Péninsule acadienne n’avait pas été approché par la Canadian Diabetes Association et avait découvert en même temps que le public ces boîtes rouges dont la finalité est de financer des actions au profit des personnes diabétiques.