Sauvegarde de l’église de Bas-Caraquet: Bernard Landry va donner un coup de main

L'église de Bas-Caraquet. - Acadie Nouvelle: Pierre Leyral
L’église de Bas-Caraquet. – Acadie Nouvelle: Pierre Leyral

BAS-CARAQUET – L’ancien premier ministre du Québec Bernard Landry apporte son soutien au comité de sauvegarde de l’église Saint-Paul de Bas-Caraquet. Il sera présent dans la Péninsule acadienne cette fin de semaine pour rencontrer les membres du comité et donner, le dimanche 1er juin, une conférence afin de sensibiliser la population sur la préservation du patrimoine religieux.

La venue de cet invité de marque a été annoncée mardi matin, lors d’une conférence de presse organisée par le comité de sauvegarde pour le lancement officiel de la campagne de financement. L’idée est de profiter de l’expertise de Bernard Landry.

«Il a travaillé fort pour la sauvegarde du patrimoine, ces 20 dernières années (…), on espère avoir des idées avec lui pour la sauvegarde du patrimoine religieux au Nouveau-Brunswick», explique le Dr Gilbert Blanchard, président du comité de sauvegarde de l’église de Bas-Caraquet.

D’ascendance acadienne, Bernard Landry est connu pour avoir contribué à la sauvegarde du patrimoine religieux québécois pour lequel des programmes de soutien financier ont été mis en place dans les années 1990. Dimanche, à 11 h, l’ancien premier ministre partagera son expérience et offrira des pistes de réflexion pour la préservation du patrimoine religieux néo-brunswickois.

La préservation du patrimoine religieux a besoin de bonnes idées, mais encore plus d’argent. Le comité de sauvegarde de l’église Saint-Paul ne dira pas le contraire. Depuis sa mise en place, en novembre dernier, alors que l’église était sous la menace d’une fermeture temporaire qui risquait de devenir définitive, la population s’est montrée généreuse, mais il reste encore beaucoup à faire.

Gilbert Blanchard, président du comité de sauvegarde de l'église Saint-Paul de Bas-Caraquet - Acadie Nouvelle: Pierre Leyral
Gilbert Blanchard, président du comité de sauvegarde de l’église Saint-Paul de Bas-Caraquet – Acadie Nouvelle: Pierre Leyral

Le Dr Gilbert Blanchard a annoncé mardi que 310 000 $ de dons et de promesses de dons avaient déjà été recueillis, six mois après le début de la mobilisation populaire pour sauver cette église de pierre centenaire.

Cela a déjà permis de mener à bien des travaux d’urgence pour consolider le mur intérieur de la façade de l’église. Les travaux se sont terminés la semaine dernière, mais ils sont loin d’être les derniers dont l’édifice a besoin. Les prochains sont prévus à l’été 2015 et concernent la façade extérieure de l’église.

D’après les dernières estimations obtenues pour le comité de sauvegarde, une somme de 1,6 million $ s’avère nécessaire pour mener à bien les autres travaux au cours des huit prochaines années. Une somme bien en deçà de l’évaluation initiale du diocèse de Bathurst qui avait chiffré entre 2 et 3 millions $ le coût total des travaux.

«Quand on part de zéro, 310 000 $ en six mois, c’est très bien (…) on est très confiants», assure Gilbert Blanchard, qui reconnaît qu’il y a tout de même «beaucoup d’incertitude de la part de certains paroissiens, mais on veut les rassurer (…) on ne les lâchera pas.»