Atterrisage forcé dans le Nord-Ouest: l’avion toujours cloué au sol

NEW DENMARK – L’avion Cessna Caravan qui a dû effectuer un atterrissage forcé à New Denmark, mercredi soir, demeure immobilisé au sol en attendant que des réparations soient effectuées.

L’appareil, qui effectuait une liaison entre Saint-Léonard et Fredericton afin de transporter du courrier de Poste Canada, avait dû se poser d’urgence peu avant 20 h en raison d’une panne d’hélice.

L’appareil a terminé sa course dans un champ aux abords de la route Lebel, à New Denmark, une paisible communauté située à environ 25 kilomètres à l’est de Grand-Sault.

Deux personnes prenaient place à bord de l’appareil, mais personne n’a été blessé lors de l’atterrissage forcé.

Le pilote de l’appareil était toujours présent sur les lieux jeudi, lors du passage de l’Acadie Nouvelle. Peu loquace, il a indiqué qu’il attendait toujours le passage de techniciens qui doivent effectuer certaines réparations avant de reprendre les airs.

«L’appareil est toujours en bon état… En attendant d’être réparé, il a été remorqué du champ jusqu’à un terrain situé sur la route Lebel tout juste en face», s’est limité à dire le pilote, qui semblait bien remis de ses émotions.

Une femme qui a été témoin mercredi soir des événements est venue s’enquérir de l’état du pilote et son appareil, jeudi midi.

«Je crois que le pire a été évité, car il y a juste à côté des poteaux et des lignes électriques un panneau d’arrêt-stop, des arbres et une maison», a-t-elle indiqué à l’Acadie Nouvelle.

Cette dernière, qui a préféré ne pas être identifiée, circulait en automobile sur la route Lebel lors de l’incident. Elle affirme avoir tout vu ce qui s’est passé.

«J’ai vu l’avion descendre et se diriger directement vers moi, avant qu’il ne se pose dans le champ et s’immobilise», a-t-elle indiqué.

Une porte-parole du Bureau de la sécurité des transports du Canada a affirmé que des enquêteurs ont contacté jeudi l’entreprise aérienne Skylink Express de Toronto, afin d’en savoir un peu plus sur les circonstances de l’incident.

Le BST déterminera par la suite s’il y a lieu d’entreprendre une enquête.

L’entreprise ontarienne n’était pas en mesure, en fin de journée jeudi, de commenter l’affaire.

Le Cessna Caravan est un avion de transport de fabrication américaine de type monomoteur turbopropulseur. Il peut accueillir jusqu’à 14 passagers et deux membres d’équipage.

Selon des informations recueillies par l’Acadie Nouvelle, l’aéronef semble avoir plutôt bonne réputation.

«C’est un appareil super fiable, qui se pilote assez aisément et dont l’entretien est plutôt facile. Il a très bonne réputation dans le domaine de l’aviation», a indiqué en entrevue Thierry Dugrippe, directeur d’exploitation de l’entreprise Air Richelieu, l’un des plus importants centres de formation aéronautique au Canada.