Deux morts à Six Roads: l’accident est survenu à une intersection «complexe»

SIX ROADS – Le carrefour où deux personnes ont trouvé la mort mercredi en fin d’après-midi dans un accident de la route n’est pas forcément le plus dangereux de la Péninsule acadienne.

«Ce n’est pas nécessairement dangereux, mais c’est une intersection complexe», reconnaît néanmoins le sergent Marc Beaupré, du détachement de Tracadie-Sheila, qui s’est rendu sur place mercredi soir.

 

C’est à cette intersection, à Six Roads, où a eu lieu l'accident du 18 juin où deux personnes ont trouvé la mort. - Acadie Nouvelle: Pierre Leyral
C’est à cette intersection, à Six Roads, où a eu lieu l’accident du 18 juin où deux personnes ont trouvé la mort. – Acadie Nouvelle: Pierre Leyral

«Elle est très bien signalée, tous les panneaux sont là», poursuit-il.

Plusieurs routes débouchent dans le même secteur, soit la rue Four Roads, le chemin Pallot et la route 11.

Certains commentaires publiés sur les médias sociaux dans les heures qui ont suivi le drame ont mis en avant la dangerosité de cette intersection où au moins une autre personne a perdu la vie dans les dernières années.

«C’est le premier accident de l’année et habituellement, il n’y en a pas tant que ça», a affirmé une résidante du quartier rencontrée par l’Acadie Nouvelle.

Les statistiques en la possession de la GRC vont dans le même sens. Trois collisions ont été enregistrées dans les 12 derniers mois, dont deux seulement avec des dégâts matériels et la troisième collision avec un blessé.

Concernant l’accident qui s’est produit mercredi vers 16 h 30, l’identité des victimes a été divulguée jeudi matin par la GRC.

Le décès de Lucille Goudreault, 59 ans, a été constaté sur les lieux de l’accident, alors que son mari, Henri Goudreault, 61 ans, est décédé après avoir été transporté à l’Hôpital de Tracadie-Sheila.

Les deux victimes étaient originaires de Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec, et se trouvaient en vacances dans la Péninsule acadienne.

Les circonstances de l’accident qui est survenu entre la voiture qui sortait du chemin Pallot et un camion qui circulait sur la route 11 ont pu être établies à partir des premiers témoignages recueillis par les enquêteurs de la GRC.

«Des témoins ont aperçu l’automobile marquer l’arrêt obligatoire», explique le sergent Marc Beaupré. La voiture a ensuite redémarré pour s’engager sur la route 11 où elle a été heurtée de plein fouet par un camion de transport qui se dirigeait vers Caraquet.

Le conducteur du poids lourd, un homme originaire de Bonaventure, au Québec, n’a pas été blessé, mais il a été traité pour un violent choc nerveux à l’Hôpital de Tracadie-Sheila.