Parc Kouchibouguac: la GRC a abandonné les recherches

KOUCHIBOUGUAC – Les recherches pour retrouver trois personnes présumées disparues au Parc national Kouchibouguac ont cessé jeudi soir à l’heure du souper.

«On a eu certaines informations qu’il reste encore à vérifier, mais sur le terrain, les recherches sont terminées», a déclaré à l’Acadie Nouvelle la caporale Chantal Soucy, du Département de Richibucto du District du Sud-Est de la GRC.

Trois jours durant, la police a tenté de localiser un couple dans la trentaine et un jeune garçon âgé de 12 ans. Ces derniers ont loué un canot et deux kayaks vers 13 h 45 le lundi 30 juin et ne les ont pas retournés à la fin de la journée. Le personnel du parc a donc alerté la GRC peu avant 22 h, lundi dernier, pour signaler que ces personnes manquaient peut-être à l’appel.

Avec l’aide d’un hélicoptère de la Garde côtière, d’un bateau auxiliaire et du ministère des Pêches et des Océans, la GRC a passé les eaux du parc au peigne fin du 30 juin en soirée jusqu’aux petites heures du 1er juillet.

D’autres recherches en bateau ont été effectuées les 2 et 3 juillet, notamment par les gardes du parc. Les trois personnes n’ont pas été retrouvées, et aucun indice ne laisse supposer qu’elles auraient pu sombrer avec leurs embarcations. Par ailleurs, aucun véhicule motorisé n’a été laissé à l’abandon.

«On ne peut pas confirmer si ce sont des gens qui sont partis avec les kayaks après les avoir volés, que ce sont d’autres gens qui les ont volés ou qui sont allés à un autre endroit. Tout le parc a été inspecté au complet, et tous les stationnements aussi», a indiqué Chantal Soucy.

Il est à noter qu’aucune disparition pouvant concorder avec le signalement de ces personnes n’a été signalée dans la région. L’homme est dans la mi-trentaine, est chauve et porte une barbe et une moustache. Il est francophone et a un accent local. La femme est grande et mince et elle est dans la mi-trentaine. Elle porte des lunettes sur ordonnance. Le garçon est âgé de 12 ans et il a les cheveux blonds qui descendent aux oreilles.

«On ne sait pas qui ils sont, et on n’a pas de rapport de personnes disparues non plus. Maintenant, on attend de voir si on est capables d’identifier ces personnes avec le public», a conclu la gendarme responsable du dossier.

La GRC sollicite donc l’aide de la population pour identifier ces trois personnes. Quiconque a des renseignements sur elles, par exemple leur identité ou l’endroit où elles se trouvent, est prié de communiquer avec la GRC de Richibucto au 523-4611 ou avec Échec au crime sur Internet (www.crimenb.ca) ou au 1 800 222-8477.