Des spécimens rares au Centre Homarus de Pointe-du-Chêne

SHEDIAC – Un centre d’interprétation du homard a ouvert ses portes au quai de Pointe-du-Chêne, près de Shediac. Les visiteurs du Centre Homarus peuvent voir de près, et même toucher, des spécimens rares de homard et découvrir les divers stades de croissance du crustacé.

La grande région de Shediac est bien connue comme un endroit où l’on aime le homard. Durant la saison estivale, des visiteurs des quatre coins du globe s’arrêtent devant le «gros homard», à l’entrée de la municipalité, pour prendre des photos avec l’immense statue du crustacé. De plus, son festival annuel a été nommé le Festival du homard, et les citoyens surnomment leur ville la capitale mondiale du homard.

Cet été, les visiteurs au quai de Pointe-du-Chêne pourront se rapprocher plus que jamais du crustacé en visitant le Centre Homarus, un lieu exclusivement dédié au homard.

Des enfants se familiarisent avec le homard. - Facebook
Des enfants se familiarisent avec le homard. – Facebook

Les jeunes et les moins jeunes pourront y voir les diverses étapes de la croissance du homard, découvrir son habitat et voir des spécimens uniques du crustacé, entre autres un homard vert, un homard bleu, et même un homard à moitié orangé. Les employés du centre n’hésitent pas à sortir les homards de l’eau, et ils invitent même les visiteurs à les toucher.

«Il est pas mal spécial», a affirmé à propos du homard à moitié orangé Maryse Cousineau, une employée de Homarus.

«Il est divisé en plein milieu. Seulement une de ses antennes est orangée, alors que l’autre est plus foncée, et ses pattes sur un bord sont orangées. On estime que seulement un homard sur 250 millions est comme lui. Par contraste, on en retrouve un bleu sur environ deux millions de homards.»

En plus de s’éduquer sur le cycle de vie du homard et son importance dans l’écosystème, les personnes qui s’arrêtent à l’Écocentre Homarus peuvent adopter un bébé homard. Un don permet d’élever un homard dans un environnement protégé. Des employés du centre le remettent dans la mer une fois qu’il atteint une certaine taille.

Homarus, un organisme à but non lucratif de recherche sur le homard affilié à l’Union des pêcheurs des Maritimes, a aussi récemment lancé son Passeport Homarus. Il s’agit d’un dépliant qui suit les aventures de Léonard le homard, qui traverse la ville de Shediac à la recherche d’un homard géant.

Les visiteurs peuvent suivre le même parcours, qui traverse plusieurs commerces de la ville.

Le Centre Homarus, à l’entrée du quai de Pointe-du-Chêne, est ouvert chaque jour de la semaine.