La période des sondages commence

SAINT GEORGE – Un sondage de Forum Research chiffre à 15 % l’avance détenue par les libéraux face aux progressistes-conservateurs. Cette firme prédit une victoire écrasante des libéraux si ces appuis se concrétisent lors du scrutin.

La firme torontoise a sondé 962 Néo-Brunswickois le 25 août à l’aide d’appels robotisés. Parmi les 877 répondants ayant déjà fait leur choix ou penchant pour un parti, les libéraux récoltent 46 % des appuis, loin devant les progressistes-conservateurs, qui arrivent deuxièmes avec 31 %.

Le Nouveau Parti démocratique suit avec 15 %, tandis que le Parti vert récolte 7 % des intentions de vote. La marge d’erreur est de 3,3 %, 19 fois sur 20.

Si ces appuis se transformaient en votes, le 22 septembre, les libéraux remporteraient une victoire écrasante, avec 44 sièges, tandis que les progressistes-conservateurs l’emporteraient dans cinq circonscriptions, estime Forum Research. Les autres partis repartiraient les mains vides. 

Le chef libéral, Brian Gallant, a commenté ce sondage, samedi après-midi à Saint George.

«Honnêtement, un sondage est un portrait du passé, pas une prédiction. Il reste trois semaines et demie à la campagne. Nous en sommes très conscients. Nous devons continuer de tenter de joindre autant de Néo-Brunswickois que possible», a-t-il dit.

Le premier ministre sortant et chef du Parti progressiste-conservateur, David Alward, a lui aussi commenté le sondage de Forum Research, samedi.

«Un sondage est un sondage. Ça illustre une période particulière dans le temps. Les firmes de sondage se sont trompées lors de cinq des six dernières élections au Canada. Le sondage qui compte vraiment, c’est le jour de l’élection», a-t-il ajouté. 

Un sondage interne du Parti progressiste-conservateur envoyé aux médias la semaine dernière laisse entendre que l’écart entre les deux principaux partis est plus mince. Ce sondage, effectué par la firme manitobaine NRG Research auprès de 1215 personnes du 18 au 21 août, place les libéraux en avance avec 34 % des appuis. Les progressistes-conservateurs suivent avec 26 %. Le NPD (13 %) et le Parti vert (5 %) arrivent en queue de peloton. 

Le sondage le plus attendu de cette première moitié de campagne électorale est sans doute celui de Corporate Research Associates. Sa publication est prévue mardi après-midi. Cette firme néo-écossaise sonde les électeurs néo-brunswickois quatre fois par année. Le dernier sondage de CRA, publié en juin, estimait à 53 % les appuis des libéraux et à 28 % ceux des progressistes-conservateurs.

Avec la collaboration du journaliste Mathieu Roy-Comeau