Sondage: les libéraux en tête, mais l’écart se resserre

FREDERICTON – L’écart entre les libéraux et les progressistes-conservateurs se resserre quelque peu, selon Corporate Research Associates. La firme néo-écossaise évalue maintenant à 19 points l’avance que détient le Parti libéral parmi les électeurs décidés. L’écart était de 25 points en mai.

L’équipe de Brian Gallant est toujours en tête avec 48 % des intentions de vote, suivie par le gouvernement sortant de David Alward avec 29 %.

Le NPD demeure en troisième place avec (17 %), suivi par le Parti vert (4 %) et l’Alliance des gens (2 %).

Le sondage téléphonique a été réalisé du 19 au 31 août auprès de 800 Néo-Brunswickois en âge de voter. La marge d’erreur chez les électeurs décidés est de ±4 %, 19 fois sur 20. Au total, la marge d’erreur est de ±3.5 %.

Le précédent sondage de CRA réalisé en mai donnait aux libéraux 25 points d’avance sur les conservateurs.

L’équipe de Brian Gallant récoltait alors 53 % des intentions de vote parmi les électeurs décidés contre 28 % pour le gouvernement de David Alward. Le NPD (16 %), le Parti vert (3 %) et l’Alliance des gens (moins de 1 %) se partagent environ un cinquième de l’électorat ayant fait son choix.

L’opinion de l’électorat à l’égard du gouvernement de David Alward est demeurée sensiblement la même au cours des trois derniers mois, selon CRA. Tout comme en mai, 35 % des répondants se sont dits «satisfaits» ou «très satisfaits» du travail des conservateurs. Cinquante-six pour cent 56 % ont mentionné être «insatisfaits» ou «très insatisfaits» comparativement à 54 % en mai.

La popularité du chef du Parti libéral, Brian Gallant, est demeurée stable à 35 %. Celle de David Alward a gagné 2 % et se chiffre dorénavant à 22 %. Le chef néo-démocrate, Dominic Cardy, demeure le favori de 11 % des participants au sondage de CRA. Le chef du Parti vert récolte 6 %, suivi du leader de l’Alliance, Kris Austin, à 1 %.

Les libéraux réagissent

Le coprésident de la campagne libérale, Dominic LeBlanc, a commenté le sondage, mardi après-midi, à Scoudouc.

«Nous n’attachons pas énormément d’importance aux sondages. Il va y avoir toutes sortes de sondages publics, privés, même des partis politiques qui vont donner aux journaux leurs sondages internes», a-t-il dit en faisant référence au sondage internet des progressistes-conservateurs, envoyé aux médias la semaine dernière.

«Nous n’attachons pas énormément d’importance à cela. Nous sommes vraiment concentrés sur une campagne de terrain. Les candidats travaillent très fort. Nous avons une réaction positive avec les électeurs et les électrices que nous rencontrons partout dans la province», a-t-il ajouté.

La réaction du chef du Parti progressiste-conservateur, David Alward, est attendue vers 15 h, mardi après-midi.

(Avec la collaboration du journaliste Pascal Raiche-Nogue)