Un candidat libéral accusé de fraude (vidéo)

 

Andrew Harvey- Archives
Andrew Harvey- Archives

SAINT-JEAN – Le candidat libéral dans Carleton-Victoria, Andrew Harvey, est suspendu jusqu’à nouvel ordre par son chef, Brian Gallant. 

Andrew Harvey fait face à deux chefs d’accusation, soit de fraude de plus de 5000$ et de production de faux documents.

Selon un document de la cour provinciale déposé le 29 juillet dont l’Acadie Nouvelle a obtenu copie, les gestes qui lui sont  auraient été commis entre le 1 mai et le 31 décembre 2011.

L’entreprise d’Andrew Harvey, Harvey Farm & Forest, de même que deux membres de sa famille, David Frederick Harvey et B. Fred Harvey sont visés par la poursuite, tout comme les entreprises Miramichi Wreath et Shiktehawk Farms.

Réaction de Brian Gallant

En point de presse, en début d’après-midi à Saint-Jean, Brian Gallant a réagi en disant que ce n’est qu’en matinée qu’il a été mis au parfum de cette accusation. 

Il s’est dit très déçu et a affirmé que Andrew Harvey sera suspendu jusqu’à nouvel ordre. S’il est élu, il demeurera suspendu du caucus jusqu’à ce qu’un verdict de non-culpabilité soit rendu. 

«On m’a dit ce matin qu’un candidat fait l’objet de procédures judiciaires. Je suis très déçu de voir qu’on ne nous l’a pas dit qu’il y avait une enquête, et aussi qu’il y avait des accusations déposées. Pour nous, c’est un comportement inacceptable. C’est pour ça qu’il sera suspendu de notre caucus.»

Andrew Harvey a participé à une annonce en compagnie de Brian Gallant, le 29 août, à Florenceville. -Acadie Nouvelle: Pascal Raiche-Nogue
Andrew Harvey a participé à une annonce en compagnie de Brian Gallant, le 29 août, à Florenceville. -Acadie Nouvelle: Pascal Raiche-Nogue

Brian Gallant affirme que tous les candidats potentiels qui souhaitaient se présenter lors d’un congrès d’investiture libérale ont été évalués par un comité d’approbation, aussi connu sous le nom de «comité de feu vert».

«Ce candidat (Andrew Harvey) a passé à travers de la nomination il y a déjà quelques mois», dit-il.

Il ajoute que le candidat en question a rempli des formulaires du Parti libéral, comme les autres «Sur ce formulaire, il a dit qu’il n’y avait aucune procédure judiciaire, aucune enquête qui était entreprise pour des allégations l’impliquant. Alors nous, on a évidemment pris ça comme si c’était le cas. C’est en raison de ça que nous sommes et que je suis déçu que ça n’a pas été dévoilé.»

Brian Gallant a annoncé la suspension du candidat libéral dans la circonscription de Carleton-Victoria, Andrew Harvey, mercredi après-midi en point de presse, à Saint-Jean. -Acadie Nouvelle: Pascal Raiche-Nogue
Brian Gallant a annoncé la suspension du candidat libéral dans la circonscription de Carleton-Victoria, Andrew Harvey, mercredi après-midi en point de presse, à Saint-Jean. -Acadie Nouvelle: Pascal Raiche-Nogue

Réaction de David Alward

Le chef du Parti progressiste-conservateur, David Alward, a été invité à commenter cette affaire, mercredi. Il s’est fait particulièrement prudent.

«Je viens tout juste de recevoir l’information. Ce sont des accusations très sérieuses, ce sont des accusations criminelles.»

Devant un cas similaire, David Alward demanderait «absolument» à son candidat de démissionner, a-t-il assuré.

«Nous faisons un examen approfondi pour chacun de nos candidats. Nous faisons notamment une vérification avec la police avant qu’il devienne candidat. Nous le faisons avec tous les candidats, même avec moi.»

Quoiqu’il advienne, le nom d’Andrew Harvey sera sur les bulletins de vote

Malgré la décision de Brian Gallant de prendre ses distances d’Andrew Harvey, ce dernier demeure le candidat libéral dans la circonscription de Carleton-Victoria. La date limite de dépôt des déclarations de candidature était mardi, à 14 h.

«M. Harvey reste le candidat du Parti libéral en vue des élections du 22 septembre», affirme le directeur des communications d’Élections Nouveau-Brunswick, Paul Harpelle, en interview téléphonique avec l’Acadie Nouvelle.

Andrew Harvey, à l’instar des autres candidats aux élections, peut retirer sa candidature jusqu’à 48 heures avant l’ouverture des bureaux de scrutin. Il a donc jusqu’au 20 septembre, à 10 h, pour jeter le serviette s’il le souhaite.

Quoiqu’il advienne, les électeurs de Carleton-Victoria verront le nom d’Andrew Harvey sur leur bulletin de vote. Les bulletins des 49 circonscriptions sont partis à l’impression, mercredi.

Si Andrew Harvey décidait de retirer sa candidature, des avis donnant l’heure juste aux électeurs seraient affichés aux bureaux de scrutin de Carleton-Victoria et dans le bureau des 49 directeurs de scrutin le jour du vote.

 (Avec la collaboration des journalistes Mathieu Roy-Comeau et Sébastien Lachance)