Alward et Cardy n’ont pu passer le K.-O. à Gallant

MONCTON – Le chef libéral Brian Gallant a réussi à esquiver les attaques de ses adversaires sans toutefois vraiment remporter le premier débat télévisé des chefs diffusé à ICI Radio-Canada Acadie, mardi soir.

C’est la perception d’un politologue et professeur de science politique à l’Université de Moncton, Roger Ouellette, et du politologue Jean-François Caron, à l’issue du débat francophone.

«Sans surprise, en français et en anglais, c’était quand même Brian Gallant qui faisait l’objet des attaques. Il n’y a pas de surprise, il mène dans les sondages. Ce n’est pas surprenant que les chefs du NPD et du PC s’attaquaient à lui», a précisé M. Ouellette. 

Toutefois, comme le remarque M. Caron, le chef libéral a réussi à garder ses positions sans même craquer sous la pression.

«Cardy a peut-être été le plus incisif, notamment sur la question de la foresterie. Le débat va peut-être lui donner un deuxième souffle. Brian Gallant devait se faire acculer au pied du mur, mais il n’a pas été ébranlé. Il s’est tenu à ses lignes de communication. Il n’a pas été déstabilisé. Je serais donc très étonné que le débat change quoi que ce soit dans les intentions de vote des électeurs», a analysé M. Caron.

En demeurant évasif, en évitant les surprises et en faisant preuve d’ouverture, Brian Gallant a mené un débat efficace, estime M. Ouellette.

«Il suit son script. Il est évasif en disant qu’il a un plan, la plateforme des libéraux. Il a donc maintenu la ligne. C’est-à-dire qu’il démontre un profil pas trop agressif. À plusieurs reprises, il a dit qu’il était d’accord avec M. Alward et M. Cardy. Souvent, il tendait la main pour dire qu’on pouvait être d’accord ensemble et qu’il n’y avait pas besoin de s’affronter sur tout», a souligné M. Ouellette.

David Alward n’a pas marqué de point et même été sur la défensive un moment en raison d’une attaque bien placée par le chef du NPD, Dominic Cardy, au sujet de la gestion des forêts. S’il avait un gagnant à choisir absolument, M. Cardy le remporterait, selon Jean-François Caron.

«Si on doit identifier un vainqueur absolument, ce serait peut-être Dominic Cardy parce qu’il a été le plus incisif. Il a été en mesure de mettre David Alward sur la défensive avec la question de la foresterie», a indiqué M. Caron.