Le gouvernement du N.-B. met la table pour des compressions budgétaires

FREDERICTON – Le gouvernement libéral du Nouveau-Brunswick va lancer mardi sa révision stratégique des programmes qui s’accompagnera d’importantes coupes dans différents budgets provinciaux.

Le ministre de la Santé, Victor Boudreau, qui est également ministre responsable de l’Examen stratégique des programmes, annoncera mardi à 12 h le lancement de l’exercice qui avait été annoncé durant la campagne électorale.

Brian Gallant avait promis de réaliser des économies de 250 millions $ au sein de l’appareil gouvernemental dès 2016-2017 à l’aide d’une révision stratégique des programmes. Des décisions difficiles sont donc à prévoir, admettait le premier ministre le mois dernier. Le ministre a laissé entendre dernièrement que les économies pourraient atteindre 400 millions $.

«Nous avons d’importantes décisions devant nous. Nous allons prendre ces décisions et nous allons les prendre ensemble.»

Les secteurs de l’éducation et de la santé devraient être les plus concernés par cette cure d’amaigrissement dont l’objectif est d’assainir les finances provinciales.

Des «décisions difficiles» devront être prises en 2015 afin de remettre la province sur le chemin de l’équilibre budgétaire, prévenait le premier ministre Gallant lors d’une entrevue accordée à l’Acadie Nouvelle la semaine dernière.

Fermeture d’écoles et d’hôpitaux? Péages sur les autoroutes? Hausse des impôts et de la TVH?

«Tout est sur la table», répond Brian Gallant, lorsqu’on l’interroge sur les moyens envisagés par son gouvernement en vue de revigorer les finances de la province.

Lors de sa plus récente mise à jour économique, le ministère des Finances prévoyait un déficit de 377,2 millions $ pour l’exercice en cours.

– Plus de détails à venir