Michel Vienneau abattu par la police à Bathurst [vidéo]

Michel Vienneau - Photo Facebook
Michel Vienneau – Photo Facebook

TRACADIE – Le nom de la victime de la fusillade de lundi à Bathurst est connu. Michel Vienneau, propriétaire d’un magasin d’électronique à Tracadie, a été abattu par la police sur le stationnement de la gare VIA Rail de Bathurst.

C’est l’onde de choc dans la Péninsule acadienne après la mort de Michel Vienneau, un homme d’affaires connu de Tracadie. La victime avait 51 ans. Il était propriétaire du magasin Liaisons Électroniques, dans le centre commercial Le Rond Point.

C’est au cours d’une opération policière, lundi, que M. Vienneau a été mortellement blessé par balles à Bathurst, dans son véhicule, sous les yeux de sa conjointe, alors qu’ils revenaient en train d’un match de hockey à Montréal.

Michel Vienneau a été transporté à l’Hôpital régional Chaleur, où il est décédé. La Force municipale de Bathurst ne donne pas de détails sur les circonstances du drame et d’ailleurs, l’enquête a été confiée à la GRC de la Nouvelle-Écosse.

L’Acadie Nouvelle a tenté de joindre sa conjointe mardi matin, mais son avocat lui a déconseillé de parler aux médias. Sur la page Facebook d’Annick Basque, les messages de condoléances affluent depuis lundi.

Toutefois, croisée lundi après-midi au poste de police, Annick Basque a indiqué qu’elle et son conjoint avaient remarqué une voiture banalisée alors qu’ils montaient dans leur véhicule, avec deux individus «terrifiants» à l’intérieur, sans uniforme de police.

L’auto aurait reculé pour leur bloquer le chemin. Son mari lui aurait crié de se coucher dans le véhicule et de le laisser faire, avant d’accélérer. Il aurait heurté un policier en civil, qui se serait rapproché par la suite du côté du conducteur et aurait fait feu sur Michel Vienneau.

La veuve affirme qu’à aucun moment les policiers ne se seraient identifiés comme tels avant de tirer.

Selon elle, quelques heures après le drame, il s’agirait d’une bavure policière. Les policiers n’ont cependant pas confirmé sa version des faits.

À LIRE AUSSI:

Beaucoup de questions sans réponse à Bathurst 

Atmosphère lourde au Rond Point de Tracadie

Le maire Stephen Brunet appuie ses policiers