Enfants asphyxiés par un python: un homme arrêté

CAMPBELLTON – Le propriétaire du commerce Reptile Océan, Jean-Claude Savoie, a été arrêté aujourd’hui à Montréal dans le cadre de l’enquête portant sur la mort de deux jeunes enfants de Campbellton – Connor et Noah Barthe -, asphyxiés durant leur sommeil par un python de Séba.

Dans un communiqué de presse, la Gendarmerie Royale du Canada soutient avoir arrêté un individu au Québec en lien avec les décès des deux jeunes hommes survenus le 5 août 2013.

La porte-parole de GRC, Chantal Farrah, refuse toutefois de préciser l’identité du suspect ni l’endroit exact où il résidait.

«Puisqu’aucune accusation n’a encore été portée contre lui et que le dossier fait toujours l’objet d’une enquête, nous ne pouvons émettre de commentaire», a-t-elle indiqué.

Elle refuse d’expliquer quels sont les éléments qui motivent cette arrestation et pourquoi celle-ci survient si longtemps après les faits.

«Tout ce que je peux dire à ce moment-ci c’est que nous avons arrêté cet individu, car nous avons des raisons de croire qu’il a commis un crime. Nous allons maintenant poursuivre notre enquête afin de voir s’il y a lieu de déposer des accusations. Pour l’instant, il demeure en détention policière au Québec», ajoute-t-elle.

La confirmation de l’identité de la personne arrêtée est venue de la bouche même de son avocat, Leslie Matchim.

«On m’a appris aujourd’hui que mon client, Jean-Claude Savoie, venait d’être arrêté en lien avec le dossier des frères Barthes. À ce moment, il était toujours en détention dans la région de Montréal», a-t-il confié.

En entrevue, celui-ci s’est dit peu étonné de ce développement.

«C’est certain que je suis surpris de la nouvelle, mais on s’y attendait quand même jusqu’à un certain point. Là où ma surprise a été la plus grande, c’est le printemps dernier lorsque la GRC a indiqué publiquement qu’elle poursuivait toujours son enquête criminelle dans ce dossier alors que plusieurs mois plus tôt, on m’avait pourtant assuré qu’aucune accusation ne serait portée contre mon client. Voyant cette contradiction, on se tenait prêt à recevoir une nouvelle comme celle d’aujourd’hui»,  indique-t-il.

L’avocat criminaliste soutient ne pas savoir, à ce moment-ci, si des accusations seront déposées contre son client ni quand celui-ci sera libéré.

«J’anticipe toutefois une libération dans un bref délai. Mais si j’ai tort, je m’attends à ce qu’on le transporte le plus rapidement possible ici», soutient-il.

Bien qu’il ne veuille pas spéculer sur le dépôt d’éventuelles accusations, il confirme qu’advenant ce cas, son client devra être rapatrié dans la province.

«Puisque le dossier est rattaché au Nouveau-Brunswick, la seule cour qui aurait juridiction serait celle de la province», précise-t-il.

Le 5 août 2013, les jeunes Noah et Connor Barthe, respectivement âgés de 4 ans et demi et 6 ans, ont péri dans un appartement de la rue Pleasant à Campbellton. Ils sont morts asphyxiés dans leur sommeil par un python de Séba, une espèce interdite au Nouveau-Brunswick. Les garçons passaient alors la nuit chez Jean-Claude Savoie, père de leur ami.

Le python se trouvait dans un vivarium installé à l’intérieur de l’appartement, appartement situé tout juste au-dessus de son commerce Reptile Océan. Le serpent aurait réussi à s’évader en empruntant, croit-on, une conduite de ventilation.

Archives
Archives

 À LIRE AUSSI: EXCLUSIF – Enfants asphyxiés par un python: la mère des victimes réagit