Gulch-Gate: le Parti vert réclame une enquête publique

FREDERICTON – Le chef du Parti vert, David Coon, estime que l’examen interne du gouvernement n’a pas permis d’élucider l’affaire Larry’s Gulch. Il demande la formation d’un comité de l’Assemblée législative afin de permettre d’en avoir le coeur net.

En point de presse, mardi après-midi, le chef vert a déploré la présence de zones d’ombre dans le rapport de la greffière du conseil exécutif. Par exemple, les personnes impliquées dans la modification des listes des gens ayant séjourné au camp de pêche n’y sont pas nommés.

«Je ne suis pas content, parce qu’il n’y a pas beaucoup de vraies informations. (…) Il y a juste de petites informations. L’essentiel manque», a-t-il dit.

De plus, la greffière du conseil exécutif n’a examiné que la gestion des listes d’invités. Elle ne s’est pas penchée sur les allégations d’utilisation partisane de Larry’s Gulch par le gouvernement Alward, ce qui déplaît à David Coon.

«C’est une grande question. Pourquoi les partisans ont-ils utilisé Larry’s Gulch pour des rencontres peut-être partisanes?»

S’il croit que la commissaire à l’accès à l’information doit enquêter, comme le recommande la greffière du conseil exécutif, il est cependant d’avis que le gouvernement doit aller plus loin. Il propose que l’Assemblée législative s’en mêle.

«Selon moi, on devrait établir un comité de l’Assemblée législative afin qu’il enquête. Un comité public qui tiendrait des audiences publiques, qui convoquerait des témoins afin qu’ils témoignent sous serment.»

Cela permettrait de faire le point sur ce qui s’est passé et de réfléchir sur l’avenir du camp de pêche Larry’s Gulch, poursuit-il.

Dominic Cardy plaide à nouveau pour la vente

Le chef néo-démocrate, Dominic Cardy, a réagi à la publication de l’examen interne en demandant que toute la lumière soit faite sur l’affaire Larry’s Gulch.

«Il doit y avoir une enquête claire qui établira publiquement pourquoi les courriels ont été envoyés, qui donnera des détails et établira la chronologie des événements», a-t-il dit en point de presse.

Mais selon lui, cela ne suffit pas.

«Allons au coeur de ce problème; vendons Larry’s Gulch. Nous continuons d’avoir des scandales. Tous les gouvernements disent qu’ils vont faire le ménage. Tous les gouvernements ont les mêmes problèmes.»

Il recommande que le gouvernement fasse affaire avec des hôtels et des centres de congrès.

Économie de mots à l’opposition officielle

L’Acadie Nouvelle a demandé une interview à l’opposition officielle. Cette demande n’a pas porté ses fruits.

Le chef Bruce Fitch a réagi par voie de déclaration écrite. «L’opposition officielle reconnaît la rapidité avec laquelle cette étude interne a été complétée et nous soutenons toujours qu’une étude indépendante soit faite concernant cette question», a-t-il dit.

Il a ajouté qu’il est d’accord avec la recommandation que la commissaire à l’accès à l’information enquête sur cette affaire. n

– Avec la collaboration du journaliste Mathieu Roy-Comeau