Dominique Doucette couronnée Miss Canada

LAVAL – La nouvelle Miss Canada est Restigouchoise

C’est une jeune dame de 19 ans originaire de Campbellton, Dominique Doucette, qui a raflé, samedi à Laval, au Québec, la couronne du concours de personnalité Miss Canada.

Plus jeune femme du groupe, l’Acadienne se frottait à des participantes venues des quatre coins du pays.

Élue Mlle Festival du Saumon 2014 puis couronnée seconde princesse au concours Mlle Nouveau-Brunswick, la lauréate ne possède pas pour autant une grande expérience de  ce type de compétitions.

«C’était la première fois que je participais l’été dernier. Même si je n’ai pas remporté le concours Mlle Nouveau-Brunswick, les juges m’ont néanmoins fortement recommandé de m’inscrire au concours de Miss Canada. Et c’est ce que j’ai fait», relate la principale intéressée au lendemain de son couronnement.

Étudiante en Relations industrielles à l’Université Laval de Québec, elle avoue avoir été plus qu’étonnée lorsque son nom a résonné une première fois pour annoncer sa sélection dans le top 5.

Dominique Doucette a été couronnée Miss Canada le week-end dernier à Laval, au Québec. - Gracieuseté
Dominique Doucette a été couronnée Miss Canada le week-end dernier à Laval, au Québec. – Gracieuseté

«J’étais vraiment surprise, et ce le fut encore plus lorsqu’ils ont annoncé le couronnement. On dirait que je ne le réalise pas encore d’ailleurs. Je vois ce concours comme un outil qui m’aidera certainement à accomplir les nombreuses choses que je souhaite réaliser dans ma vie», indique-t-elle.

Pour remporter la palme du concours, les concurrentes devaient non seulement séduire les juges, mais aussi le public puisque 15% de la note globale provenait de votes par l’entremise du site de Miss Canada. Pour le reste du pointage, les concurrentes étaient notées sur leur comportement général lors de l’aventure puis sur la scène où elles furent questionnées.

Comme mission personnelle de la nouvelle Miss Canada, Elle désire désormais, entre autres, devenir une ambassadrice contre l’intimidation. «Je rêve aussi de voir le programme des Petits déjeuners devenir national afin que tous les enfants du pays puissent être en classe le ventre plein», dit-elle, avouant avoir particulièrement à cœur les causes qui touchent aux jeunes.

Bien qu’elle se retrouve aujourd’hui à Québec pour ses études, Dominique soutient conserver de forts liens d’appartenance avec son Restigouche natal. Si elle désire poursuivre ses études, elle sait que la prochaine année risque d’être fort mouvementée étant le nouveau visage de Miss Canada. «Je devrai participer à quelques événements, c’est certain. Mais je ne vois pas cela comme une tâche, mais plutôt comme une expérience à saisir pour avancer dans la vie», dit-elle.

Se laissera-t-elle tenter par l’expérience internationale, prochaine étape de ce concours? «On verra. Je vais commencer par apprécier ce couronnement avant d’en envisager un autre», exprime la jeune dame.

Son couronnement lui vaudra par ailleurs une bourse qu’elle doit remettre à un ou des organismes de bienfaisance de sont choix. «Je ne connais pas encore le montant. Et je n’ai pas encore décidé où il ira, si ce sera au sein d’un seul organisme ou, au contraire, si je vais diviser le montant pour en faire profiter plusieurs», conclut la nouvelle miss.