Vol à main armée au centre-ville de Moncton

Shea Quellar, de Moncton, marchait vers la Banque Scotia quand plusieurs voitures patrouilles de la GRC se sont rendues sur les lieux. - Acadie Nouvelle: Jean-Marc Doiron
Shea Quellar, de Moncton, marchait vers la Banque Scotia quand plusieurs voitures patrouilles de la GRC se sont rendues sur les lieux. – Acadie Nouvelle: Jean-Marc Doiron

MONCTON – La GRC Codiac mène une enquête sur un vol à main armée à la succursale de la Banque Scotia de la rue St George, au centre-ville de Moncton.

Un témoin, Shea Quellar, a raconté à L’Acadie Nouvelle qu’il marchait en direction de la banque, vers midi, quand plusieurs voitures de police sont arrivées dans le quartier. Il a tenté de rentrer à l’intérieur de l’édifice, où travaille sa mère, mais on lui a interdit l’accès.

Selon lui, un homme est entré dans la banque et a brandi une arme blanche en demandant de l’argent. Le suspect a réussi à s’échapper.

«C’était fou. Je marchais de mon travail par la banque, et sur la rue Dufferin, il y avait toutes sortes de policiers. Je voulais entrer dans la banque pour parler à ma mère, mais on ne pouvait pas entrer parce qu’ils ont fermé les portes, comme il venait d’y avoir un vol.»

«J’ai parlé à ma mère, et elle m’a dit qu’un homme est entré avec un couteau et a commis un vol.»

M. Quellar a dit avoir vu l’unité canine de la GRC sur les lieux du crime.

La GRC Codiac confirme la version des faits de M. Quellar. Le sergent Robert Landers explique qu’un homme est entré seul dans l’édifice avec une arme blanche et a demandé qu’on lui donne de l’argent. Il a fui à pied avec une somme d’argent non dévoilée. Personne n’a été blessé.

«Nous avons pris les démarches normales, en établissant un périmètre et en apportant le chien policier sur les lieux, mais nous n’avons pas localisé le suspect pour le moment», a dit, vers 14 h, le sergent ajoutant que l’enquête sera menée par l’unité des crimes majeurs.

Le suspect avait des tatouages sur les bras et sur le cou. Au moment du vol, il portait un jean et un manteau noir sans logos. Il ne portait pas de capuche.

Quand L’Acadie Nouvelle s’est rendu sur les lieux du crime, vers 13 h 15, une affiche dans la porte indiquait que la banque était fermée temporairement. Un policier était à l’intérieur, et parlait à un groupe d’employés.

La GRC demande l’aide du public. Les personnes qui ont de l’information sont invitées à la transmettre au Service régional de Codiac de la GRC par téléphone au 857-2400. L’information peut aussi être communiquée de façon anonyme en joignant Échec au crime sur internet, au crimenb.ca, ou par téléphone, au 1-(800) 222-8477.