MONCTON – Des équipes de déneigement du gouvernement fédéral travaillent d’arrache-pied dans huit Premières nations du Nouveau-Brunswick depuis la mi-mars. Ottawa a réservé la somme de 1,7 million $ pour enlever la neige accumulée près des infrastructures clés et des maisons afin de prévenir des inondations printanières.

À Elsipogtog, près de Rexton, 800 chargements de neige sont faits chaque jour pour aider à l’opération de déneigement. Ils sont transportés vers des sites de décharge à neige qui ont été désignés en consultation avec des représentants environnementaux. Des travaux semblables ont lieu dans les collectivités de Buctouche, Indian Island, Esgenoopetitj, Eel Ground, Eel River Bar, Tobique et Metepenagiag

Selon l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, l’accumulation de neige est plus importante que la normale en cette période de l’année. De plus, sa teneur en eau est plus élevée que la normale, ce qui représente une double menace.

Pour Bernard Valcourt, ministre des Affaires autochtones et du Développement du Nord canadien, il vaut mieux faire de la prévention que de la réparation.

«La meilleure utilisation à faire de l’argent des contribuables est celle qui permet d’éviter que surviennent des urgences. Je suis heureux de voir les Premières Nations et le gouvernement du Canada travailler ensemble pour protéger la vie et les biens. Nous espérons tous que ce travail permettra de réduire les inondations que pourrait amener la fonte printanière», dit-il dans un communiqué.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle