Aéroport de Saint-Léonard: la CSR veut faire partie de la solution

EDMUNDSTON – La Commission des services régionaux du Nord-Ouest (CSRNO) veut savoir ce qu’elle peut faire pour venir en aide au maintien des services à l’Aéroport régional de Saint-Léonard.

Les dirigeants de la CSRNO ont rencontré les propriétaires de l’infrastructure, Aéroport du Madawaska Airport (AMA), jeudi matin.

Les deux groupes ont convenu de former un comité de travail commun qui sera chargé d’analyser de quelles façons la CSRNO peut aider l’AMA.

«D’après ce qu’on avait entendu, on croyait que la CSRNO avait un plan concret à nous présenter, ce qui n’était pas le cas. Elle veut savoir quelle aide elle peut nous offrir pour tenter de maintenir les services existants à l’aéroport de Saint-Léonard. Nous avons parlé de nos orientations et nos besoins. La rencontre a été constructive et positive», a affirmé le président d’AMA, Luc Michaud.

Selon lui, l’aide la plus urgente se situe au niveau monétaire. À ce sujet, les municipalités jonglent avec la possibilité d’offrir un financement basé sur une formule par résidents.

«Si on nous avait dit que la CSRNO voulait prendre en main la gestion de l’aéroport de Saint-Léonard, on lui aurait laissé. Pour nous, la solution idéale, c’est d’obtenir un appui financier», a-t-il ajouté.

l’AMA, qui assure aussi la gestion de l’aéroport municipal du Madawaska à Saint-Jacques, a fait l’acquisition de l’aéroport de Saint-Léonard pour la somme symbolique de 1 $ en juin 2014.

«Après avoir fait son acquisition, nous avons fait un grand nettoyage et effectué des rénovations. Nous avons fait de notre mieux pour assurer la gestion de l’infrastructure cet hiver, mais nous avons eu droit à des critiques», a poursuivi M. Michaud.

À ce chapitre, il est catégorique. Son organisme n’assumera plus seul les coûts d’entretien de l’aéroport de Saint-Léonard l’hiver prochain. Il ne cache pas que l’aide la plus urgente dont l’AMA a besoin se situe au niveau financier.

«Si nous n’avons pas plus de financement pour assurer les services à Saint-Léonard, nous aurons des décisions à prendre. Nous n’opérerons qu’un seul aéroport durant l’hiver 2015-2016, soit celui de Saint-Jacques»

Le président de la CSNO, Pierre Michaud, soutient que la rencontre a permis aux deux groupes de connaître davantage leur rôle.

«Notre mandat n’était pas d’aller à la table et soumettre une proposition de financement. Mais on peut analyser de quelle manière on pourrait contribuer. On espère que le comité qui a été créé permettra de rapprocher les deux parties et qu’on aboutira à une solution gagnante gagnante», a précisé le président Michaud, aussi maire du Village de Clair dans le Haut-Madawaska.