Drogue: un homme et une femme de Saint-Louis-de-Kent arrêtés

SAINT-LOUIS-DE-KENT – La GRC a arrêté un homme et une femme, vendredi, après avoir saisi des drogues dans une résidence de Saint-Louis-de-Kent.

Un homme âgé de 50 ans et une femme âgée de 47 ans ont été placés derrière les barreaux, puis libérés par la suite. Ils doivent retourner devant le tribunal en août.

Le 8 mai, des policiers du détachement de Richibucto de la GRC ont exécuté un mandat de perquisition dans une résidence de Saint-Louis-de-Kent. Ils ont saisi de la marijuana, de la résine de marijuana, de l’huile de marijuana, une somme d’argent non dévoilée et des objets associés aux drogues illicites.

Selon le caporal Daniel Melanson, la quantité de drogues saisie est relativement minime, mais l’équipement et l’argent retrouvés doivent mener à des accusations de trafic de drogues.

«Ce n’est pas toujours la quantité qui détermine si c’est du trafic ou non. Il y a de l’argent et de l’équipement qui ont été saisis. Si tu es équipé avec des pesées et des petits sacs, si tu opères ta résidence comme un petit magasin du coin», des accusations de trafic de drogues seront probablement déposées, explique-t-il.

Selon le policier, des mandats de perquisition comme celui qui a été exécuté la semaine dernière à Saint-Louis-de-Kent sont souvent le fruit d’enquêtes menées à partir de plaintes du public.

«La plupart des mandats de perquisition découlent de l’assistance du public. On encourage le public à rapporter ce genre d’activité dans leur communauté. La police ne peut pas le faire seule. Ça prend des gens qui viennent de l’avant et qui nous fournissent des renseignements concernant le trafic», explique le caporal Melanson.

La GRC poursuit son enquête.