Kent: feu vert au tri des ordures à trois sacs

RICHIBUCTO – La Commission des services régionaux de Kent vote à l’unanimité pour l’implantation d’un programme de tri des ordures à trois sacs. Le comté de Kent sera la première région de la province à adopter un tel système, dès l’automne 2016.

Le nouveau programme comprendra les deux sacs du programme de tri des ordures bleu et vert, pour les objets recyclables et la matière organique. On introduira un troisième sac pour les déchets autres, comme les conteneurs souillés et les couches usées.

«On est la première commission qui dit “oui, on veut aller de l’avant avec trois sacs”», a dit fièrement le président de la Commission des services régionaux de Kent, Marc Henri.

Chaque semaine, les sacs verts seront ramassés en bordure de rue. Il y aura une alternance aux deux semaines de la collecte des sacs bleus et des autres sacs. La couleur du troisième sac n’a pas encore été déterminée, mais on utilisera probablement les sacs clairs, selon le directeur des déchets solides de la CSRK, Éric Demers.

L’ajout d’un troisième sac doit permettre de nettoyer les sacs bleus et verts. On espère ainsi réduire l’empreinte biologique de la région, en plus d’effectuer des économies.

«Ça va demander un peu plus d’effort de nos citoyens, mais à moyen et à long terme, je pense qu’on sera gagnant au niveau environnemental, ainsi qu’au niveau économique», affirme M. Henri.

Un tel programme a déjà été implanté dans plusieurs villes canadiennes. Certaines d’entre elles ont parmi les meilleurs taux de détournement des ordures au pays. À Halifax, Charlottetown et Sherbrooke, environ 60 % des déchets résidentiels ne se rendent jamais à un site d’enfouissement. Ils sont plutôt envoyés à un centre de recyclage ou de compostage.

À l’heure actuelle dans le comté de Kent, où le tri n’est pas obligatoire, le taux de détournement des ordures est de 22,6 %. La moyenne nationale est de 22 %, selon un document préparé par M. Demers.

Au cours des 18 prochains mois, un groupe de la CSRK effectuera un travail de sensibilisation.

Les déchets et les matières recyclables seront traités au site d’enfouissement du chemin Berry Mills à Moncton.